"Grâce à mon parcours, je me suis assurée d'une place dans le tableau qualificatif de Wimbledon", a-t-elle raconté à Belga. "Il s'agissait de ma dernière chance et je suis donc très contente sur ce plan. J'aurais bien aimé participer aux qualifications de Roland-Garros, mais en raison de la perte de mes points de 2019, je n'avais plus ma place. Je n'ai pas joué pendant neuf mois en 2020, en raison de la pandémie du Covid-19, mais aussi à cause de problèmes récurrents au dos, et j'avoue que je me suis posée des questions sur mon avenir. J'ai failli arrêter. Mais désormais, mon prochain objectif sera de ma qualifier pour Wimbledon ! " Maryna Zanevska a déjà disputé six tournois du Grand Chelem dans sa carrière, dont une fois Wimbledon, en 2017, l'année où elle a atteint son meilleur classement à la WTA, une 105e place. La native d'Odessa, qui s'entraîne au TC Le Roseau à Uccle, sait en tout cas ce qu'elle doit améliorer dans l'espoir de remonter dans la hiérarchie et de se refaire une place au soleil. "Ce match contre Andreescu constituait une belle opportunité de voir où je me situais et ce qu'il me faut travailler dans les mois à venir", a-t-elle poursuivi. "Après cette défaite, j'aurais évidemment tendance à dire que je dois tout améliorer", a-t-elle souri, "mais je dirais que le domaine où je peux le plus progresser est certainement mon jeu de jambes. Et quelque part aussi mon service. Pourtant, c'est une bonne arme, mais pas aujourd'hui (NdlR : elle a frappé 6 doubles fautes). Je dois trouver plus de constance. Il est clair que cette semaine m'a fait du bien. Gagner des matches à ce niveau me donne de la confiance et de la motivation pour la suite". (Belga)

"Grâce à mon parcours, je me suis assurée d'une place dans le tableau qualificatif de Wimbledon", a-t-elle raconté à Belga. "Il s'agissait de ma dernière chance et je suis donc très contente sur ce plan. J'aurais bien aimé participer aux qualifications de Roland-Garros, mais en raison de la perte de mes points de 2019, je n'avais plus ma place. Je n'ai pas joué pendant neuf mois en 2020, en raison de la pandémie du Covid-19, mais aussi à cause de problèmes récurrents au dos, et j'avoue que je me suis posée des questions sur mon avenir. J'ai failli arrêter. Mais désormais, mon prochain objectif sera de ma qualifier pour Wimbledon ! " Maryna Zanevska a déjà disputé six tournois du Grand Chelem dans sa carrière, dont une fois Wimbledon, en 2017, l'année où elle a atteint son meilleur classement à la WTA, une 105e place. La native d'Odessa, qui s'entraîne au TC Le Roseau à Uccle, sait en tout cas ce qu'elle doit améliorer dans l'espoir de remonter dans la hiérarchie et de se refaire une place au soleil. "Ce match contre Andreescu constituait une belle opportunité de voir où je me situais et ce qu'il me faut travailler dans les mois à venir", a-t-elle poursuivi. "Après cette défaite, j'aurais évidemment tendance à dire que je dois tout améliorer", a-t-elle souri, "mais je dirais que le domaine où je peux le plus progresser est certainement mon jeu de jambes. Et quelque part aussi mon service. Pourtant, c'est une bonne arme, mais pas aujourd'hui (NdlR : elle a frappé 6 doubles fautes). Je dois trouver plus de constance. Il est clair que cette semaine m'a fait du bien. Gagner des matches à ce niveau me donne de la confiance et de la motivation pour la suite". (Belga)