"Gagner le premier set était très important", a-t-elle confié après sa victoire. "J'ai été menée à plusieurs reprises, elle a même pu servir pour le gain du set à 6-5, mais j'ai réussi à revenir et cela m'a donné beaucoup de force pour le tie-break. Je pense avoir livré un tie-break très solide, car le niveau de tennis, surtout lors de ce premier set, était très, très élevé. Mais c'est toujours le cas quand j'affronte Elise. Même le deuxième set fut très accroché. À 5-0, elle s'est mise à jouer de manière plus agressive. Elle a très bien servi et frappé d'excellents coups de fond. Et j'ai dû me battre jusqu'au bout pour l'empêcher de revenir. C'est une victoire importante aujourd'hui." Une victoire qui lui ouvre peut-être du même coup les portes de la finale, la quatrième de sa carrière. C'est que ce samedi, Maria Sakkari rencontrera la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 56), qui a profité plus tôt dans la semaine du forfait de la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 12), tête de série N.3. "Nous figurons toutes deux en demi-finales pour une raison", a-t-elle poursuivi. "Cela veut dire qu'elle joue également très bien cette semaine. Chaque match a été difficile pour moi jusqu'ici dans ce tournoi et je ne m'attends dès lors pas une promenade de santé. Je vais tâcher de développer mon jeu et de continuer sur ma lancée." (Belga)

"Gagner le premier set était très important", a-t-elle confié après sa victoire. "J'ai été menée à plusieurs reprises, elle a même pu servir pour le gain du set à 6-5, mais j'ai réussi à revenir et cela m'a donné beaucoup de force pour le tie-break. Je pense avoir livré un tie-break très solide, car le niveau de tennis, surtout lors de ce premier set, était très, très élevé. Mais c'est toujours le cas quand j'affronte Elise. Même le deuxième set fut très accroché. À 5-0, elle s'est mise à jouer de manière plus agressive. Elle a très bien servi et frappé d'excellents coups de fond. Et j'ai dû me battre jusqu'au bout pour l'empêcher de revenir. C'est une victoire importante aujourd'hui." Une victoire qui lui ouvre peut-être du même coup les portes de la finale, la quatrième de sa carrière. C'est que ce samedi, Maria Sakkari rencontrera la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 56), qui a profité plus tôt dans la semaine du forfait de la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 12), tête de série N.3. "Nous figurons toutes deux en demi-finales pour une raison", a-t-elle poursuivi. "Cela veut dire qu'elle joue également très bien cette semaine. Chaque match a été difficile pour moi jusqu'ici dans ce tournoi et je ne m'attends dès lors pas une promenade de santé. Je vais tâcher de développer mon jeu et de continuer sur ma lancée." (Belga)