Battue dès son entrée en lice à Rome la semaine dernière où elle faisait son retour après presque trois mois d'absence, Serena Williams ne quittera pas l'Italie rassurée. Après une victoire logique lundi contre la très jeune joueuse italienne Lisa Pigato, 17 ans à peine et 572e mondiale, l'Américaine a pris la porte dès les huitièmes de finale. Bénéficiaire d'une invitation pour le rendez-vous parmesan, Williams a commis pas moins de 7 doubles fautes et n'a jamais semblé vraiment dans le rythme au retour. Émue par sa victoire, Siniakova a déclaré en interview qu'elle avait disputé un match "fantastique". "J'ai très bien joué, je suis contente d'avoir pu conclure de la sorte. C'était un honneur de pouvoir partager le court avec elle", a déclaré la Tchèque de 25 ans. (Belga)

Battue dès son entrée en lice à Rome la semaine dernière où elle faisait son retour après presque trois mois d'absence, Serena Williams ne quittera pas l'Italie rassurée. Après une victoire logique lundi contre la très jeune joueuse italienne Lisa Pigato, 17 ans à peine et 572e mondiale, l'Américaine a pris la porte dès les huitièmes de finale. Bénéficiaire d'une invitation pour le rendez-vous parmesan, Williams a commis pas moins de 7 doubles fautes et n'a jamais semblé vraiment dans le rythme au retour. Émue par sa victoire, Siniakova a déclaré en interview qu'elle avait disputé un match "fantastique". "J'ai très bien joué, je suis contente d'avoir pu conclure de la sorte. C'était un honneur de pouvoir partager le court avec elle", a déclaré la Tchèque de 25 ans. (Belga)