"Ce sera un match intéressant", a-t-elle analysé après sa victoire. "Je la connais bien. Je sais qu'elle est en forme et qu'elle enchaîne les victoires. En Grand Chelem, elle s'est montrée intraitable. Ce n'est pas que Barty n'est pas une vraie N.1, mais Osaka a été au-dessus du lot à l'heure actuelle. C'est quelqu'un qui sert très bien et qui, surtout, est très solide. Je ne pourrai pas lui donner la moindre balle courte, sans quoi je serai en grande difficulté. Elle est très agressive et ne demande qu'à pouvoir rentrer dans le terrain." Il s'agira de la quatrième confrontation sur le circuit entre Elise Mertens et Naomi Osaka, qui pourrait quitter la Floride en tant que N.1 mondiale si elle remporte le tournoi et qu'Ashleigh Barty, tenante du titre (2019), n'atteint pas la finale. La Japonaise, coachée par le Trudonnaire Wim Fissette, mène 2-1 après sa victoire 6-2, 7-6 (7/5) en demi-finale au tournoi de Cincinnati délocalisé à New York l'été dernier. "Je vais certainement jeter un coup d'?il à ce deuxième set à New York", a-t-elle poursuivi. "J'y avais trouvé plus de solutions que lors du premier. Je sais que je ne parviendrai pas à la balayer du court", a souri Mertens. "Ce n'est d'ailleurs pas donné à tout le monde. Je pense surtout que je devrai jouer très intelligemment, essayer de ramener un maximum de balles avec une bonne longueur et contrer dès que possible. Ce sera un défi, mais c'est chouette d'affronter une adversaire de ce calibre, car ce match va m'offrir beaucoup d'indications pour la suite de la saison. Et il n'est certainement pas perdu d'avance ! Je dois croire en mon potentiel et c'est ce que je ferai. Je vais me donner à 100% et on verra." (Belga)

"Ce sera un match intéressant", a-t-elle analysé après sa victoire. "Je la connais bien. Je sais qu'elle est en forme et qu'elle enchaîne les victoires. En Grand Chelem, elle s'est montrée intraitable. Ce n'est pas que Barty n'est pas une vraie N.1, mais Osaka a été au-dessus du lot à l'heure actuelle. C'est quelqu'un qui sert très bien et qui, surtout, est très solide. Je ne pourrai pas lui donner la moindre balle courte, sans quoi je serai en grande difficulté. Elle est très agressive et ne demande qu'à pouvoir rentrer dans le terrain." Il s'agira de la quatrième confrontation sur le circuit entre Elise Mertens et Naomi Osaka, qui pourrait quitter la Floride en tant que N.1 mondiale si elle remporte le tournoi et qu'Ashleigh Barty, tenante du titre (2019), n'atteint pas la finale. La Japonaise, coachée par le Trudonnaire Wim Fissette, mène 2-1 après sa victoire 6-2, 7-6 (7/5) en demi-finale au tournoi de Cincinnati délocalisé à New York l'été dernier. "Je vais certainement jeter un coup d'?il à ce deuxième set à New York", a-t-elle poursuivi. "J'y avais trouvé plus de solutions que lors du premier. Je sais que je ne parviendrai pas à la balayer du court", a souri Mertens. "Ce n'est d'ailleurs pas donné à tout le monde. Je pense surtout que je devrai jouer très intelligemment, essayer de ramener un maximum de balles avec une bonne longueur et contrer dès que possible. Ce sera un défi, mais c'est chouette d'affronter une adversaire de ce calibre, car ce match va m'offrir beaucoup d'indications pour la suite de la saison. Et il n'est certainement pas perdu d'avance ! Je dois croire en mon potentiel et c'est ce que je ferai. Je vais me donner à 100% et on verra." (Belga)