Pour Jabeur (10e, 27 ans), il s'agira de la sixième finale de sa carrière. Elle ne compte jusque-là qu'un titre à son palmarès, obtenu à Birmingham en 2021. Pour Pegula (28 ans), il s'agira de la quatrième. Elle n'en a gagné qu'une pour l'instant aussi, à Washington en 2019. En tournoi WTA 1000, la catégorie équivalente aux Masters 1000 sur le circuit ATP, la plus relevée après les Grand Chelem, ni l'une et l'autre n'avaient encore jamais fait mieux qu'une demi-finale. A Indian Wells en 2021 pour Jabeur, à Miami en avril pour Pegula. Pour ses deux premiers tournois de la saison sur terre battue, la Tunisienne a atteint la finale à Charleston (Etats-Unis) et les quarts de finale à Stuttgart (Allemagne). En quarts de finale mercredi, Jabeur a elle mis fin avec autorité au parcours de Simona Halep, ex-N.1 mondiale aujourd'hui 21e et double lauréate en Grand Chelem (6-3, 6-2 en 67 minutes). Jessica Pegula, elle, n'avait gagné qu'un match sur ocre en 2022 avant le tournoi madrilène, à Charleston (Etats-Unis), sur la terre américaine. Elle a sauvé une balle de match dès son premier tour dans la capitale espagnole (contre Giorgi). Elle n'y a plus perdu un set depuis. (Belga)

Pour Jabeur (10e, 27 ans), il s'agira de la sixième finale de sa carrière. Elle ne compte jusque-là qu'un titre à son palmarès, obtenu à Birmingham en 2021. Pour Pegula (28 ans), il s'agira de la quatrième. Elle n'en a gagné qu'une pour l'instant aussi, à Washington en 2019. En tournoi WTA 1000, la catégorie équivalente aux Masters 1000 sur le circuit ATP, la plus relevée après les Grand Chelem, ni l'une et l'autre n'avaient encore jamais fait mieux qu'une demi-finale. A Indian Wells en 2021 pour Jabeur, à Miami en avril pour Pegula. Pour ses deux premiers tournois de la saison sur terre battue, la Tunisienne a atteint la finale à Charleston (Etats-Unis) et les quarts de finale à Stuttgart (Allemagne). En quarts de finale mercredi, Jabeur a elle mis fin avec autorité au parcours de Simona Halep, ex-N.1 mondiale aujourd'hui 21e et double lauréate en Grand Chelem (6-3, 6-2 en 67 minutes). Jessica Pegula, elle, n'avait gagné qu'un match sur ocre en 2022 avant le tournoi madrilène, à Charleston (Etats-Unis), sur la terre américaine. Elle a sauvé une balle de match dès son premier tour dans la capitale espagnole (contre Giorgi). Elle n'y a plus perdu un set depuis. (Belga)