"Halep est une joueuse qui apprécie la terre battue", a-t-elle confié après sa qualification. "C'est quelqu'un qui ramène énormément de balles et qui lit remarquablement bien le jeu. C'est un peu comme une joueuse d'échec. Elle n'a peut-être pas le punch pour faire le point en une ou deux frappes, mais elle sait comment man?uvrer et construire l'échange. Je ne sais pas si c'est la meilleure joueuse sur terre battue du circuit, mais elle fait incontestablement partie du Top 3." Ce duel sera le sixième affrontement sur le circuit entre Elise Mertens et Simona Halep, qui se sont déjà affrontées à Madrid, en 2018. À l'époque, la Roumaine s'était facilement imposée 6-0, 6-3. Et elle l'avait également emporté l'été dernier en finale du tournoi WTA de Prague, 6-2, 7-5. Un sacré défi donc pour la N.1 belge, qui compte tout de même une victoire, décrochée sur dur, en finale à Doha, en 2019. "J'ai déjà rencontré Halep à plusieurs reprises et je sais à quoi m'attendre", a-t-elle poursuivi. "Les balles avancent plus vite ici, j'ai pu m'en rendre compte (en raison de l'altitude, Madrid étant à 667 m au-dessus du niveau de la mer, ndlr). Je ne sais pas si cela peut constituer un avantage, mais je vais devoir être agressive et lâcher mes coups, car si j'entre dans son jeu, ce sera très difficile. Physiquement, je me sens bien. Mon muscle pectoral était un peu raide aujourd'hui, mais comme j'ai ma kiné personnelle avec moi cette semaine, elle a pu y remédier. Et je n'ai rien senti durant le match. Je veux aller plus loin dans ce tournoi et je vais faire le maximum." (Belga)

"Halep est une joueuse qui apprécie la terre battue", a-t-elle confié après sa qualification. "C'est quelqu'un qui ramène énormément de balles et qui lit remarquablement bien le jeu. C'est un peu comme une joueuse d'échec. Elle n'a peut-être pas le punch pour faire le point en une ou deux frappes, mais elle sait comment man?uvrer et construire l'échange. Je ne sais pas si c'est la meilleure joueuse sur terre battue du circuit, mais elle fait incontestablement partie du Top 3." Ce duel sera le sixième affrontement sur le circuit entre Elise Mertens et Simona Halep, qui se sont déjà affrontées à Madrid, en 2018. À l'époque, la Roumaine s'était facilement imposée 6-0, 6-3. Et elle l'avait également emporté l'été dernier en finale du tournoi WTA de Prague, 6-2, 7-5. Un sacré défi donc pour la N.1 belge, qui compte tout de même une victoire, décrochée sur dur, en finale à Doha, en 2019. "J'ai déjà rencontré Halep à plusieurs reprises et je sais à quoi m'attendre", a-t-elle poursuivi. "Les balles avancent plus vite ici, j'ai pu m'en rendre compte (en raison de l'altitude, Madrid étant à 667 m au-dessus du niveau de la mer, ndlr). Je ne sais pas si cela peut constituer un avantage, mais je vais devoir être agressive et lâcher mes coups, car si j'entre dans son jeu, ce sera très difficile. Physiquement, je me sens bien. Mon muscle pectoral était un peu raide aujourd'hui, mais comme j'ai ma kiné personnelle avec moi cette semaine, elle a pu y remédier. Et je n'ai rien senti durant le match. Je veux aller plus loin dans ce tournoi et je vais faire le maximum." (Belga)