"'Jammer!'", s'est-elle exclamée à sa sortie du court. "Dommage! Je jouais bien cette semaine, mais je ne suis pas parvenue à faire la différence aujourd'hui. Ce n'était pas un match évident. Golubic est une joueuse qui pratique un tennis très varié et elle n'est pas facile à manoeuvrer. Pourtant, j'ai eu des occasions dans ce deuxième set. Je suis passée tout près de le gagner (elle a mené 5-3, ndlr). C'est dommage, car qui sait ce qui aurait pu se passer par la suite ?" Greet Minnen, du coup, devra encore patienter quelque peu avant d'intégrer le Top 100 à la WTA, dont elle se serait approchée à 15 petits points en cas de qualification pour les demi-finales. La native de Turnhout tâchera de se rattraper la semaine prochaine à Guadalajara, au Mexique, avant de s'aligner en qualifs à Monterrey et Miami, où elle sera rejointe par sa fiancée Alison Van Uytvanck (WTA 66), privée de tennis jusqu'au mois d'avril au moins suite à une opération au genou droit. "Cela reste malgré tout un bon tournoi", a-t-elle poursuivi. "Mon premier match n'avait pas été grandiose, mais par la suite, j'étais montée en régime pour produire du bon tennis. Mes deux derniers sets contre Rus avaient vraiment été très bons. Mentalement, j'avais été très solide. Simplement, aujourd'hui, Golubic était la plus forte." (Belga)

"'Jammer!'", s'est-elle exclamée à sa sortie du court. "Dommage! Je jouais bien cette semaine, mais je ne suis pas parvenue à faire la différence aujourd'hui. Ce n'était pas un match évident. Golubic est une joueuse qui pratique un tennis très varié et elle n'est pas facile à manoeuvrer. Pourtant, j'ai eu des occasions dans ce deuxième set. Je suis passée tout près de le gagner (elle a mené 5-3, ndlr). C'est dommage, car qui sait ce qui aurait pu se passer par la suite ?" Greet Minnen, du coup, devra encore patienter quelque peu avant d'intégrer le Top 100 à la WTA, dont elle se serait approchée à 15 petits points en cas de qualification pour les demi-finales. La native de Turnhout tâchera de se rattraper la semaine prochaine à Guadalajara, au Mexique, avant de s'aligner en qualifs à Monterrey et Miami, où elle sera rejointe par sa fiancée Alison Van Uytvanck (WTA 66), privée de tennis jusqu'au mois d'avril au moins suite à une opération au genou droit. "Cela reste malgré tout un bon tournoi", a-t-elle poursuivi. "Mon premier match n'avait pas été grandiose, mais par la suite, j'étais montée en régime pour produire du bon tennis. Mes deux derniers sets contre Rus avaient vraiment été très bons. Mentalement, j'avais été très solide. Simplement, aujourd'hui, Golubic était la plus forte." (Belga)