"Elle a vraiment livré un très bon match", raconta-t-elle. "Dans le premier set, elle a carrément joué du feu de Dieu. Je n'avais pas voix au chapitre. J'ai essayé de m'accrocher, de me battre sur chaque balle, et c'est ce qui m'a permis de rentrer progressivement dans la partie dans le deuxième set. Beaucoup de jeux ont été très disputés, on s'est retrouvées plusieurs fois à 40-40, mais tout le mérite lui revient d'être parvenue à s'imposer 7-5", ajouta-t-elle, non sans avoir pesté sur une décision arbitrale à 4-4. Elise Mertens peut surtout être très satisfaite de sa saison 2017. La jeune Limbourgeoise, qui figurait encore à la 127e place sur les tablettes mondiales fin de l'année dernière, a fait plusieurs pas de géant en avant, à l'image d'un premier titre WTA à Hobart, en janvier, une accession au troisième tour à Roland Garros, ou encore une victoire contre la Slovaque Dominika Cibulkova, sa première Top 10, à Pékin, le mois dernier. "J'ai vraiment vécu une année incroyable, une année de rêve !", a-t-elle poursuivi. "Si l'on m'avait dit que j'intégrerais le Top 50, je ne l'aurais pas cru. Cela n'était pas l'objectif. Je suis très heureuse de la manière dont les choses se sont passées. J'ai beaucoup appris et je sais aussi que j'ai encore beaucoup de choses à améliorer. Je dois jouer plus vers l'avant, améliorer mon service, vu que je suis assez grande, ainsi que mon retour. Je vais tâcher de bien préparer 2018. Je ferai d'abord deux semaines de physique, puis quatre semaines de physique et de tennis. Ensuite, je partirai fin décembre à destination de l'Australie, où je participerai à la Hopman avec David Goffin avant de défendre mon titre du côté de Hobart en janvier. Et je trouve cela très excitant", a-t-elle conclu. . (Belga)

"Elle a vraiment livré un très bon match", raconta-t-elle. "Dans le premier set, elle a carrément joué du feu de Dieu. Je n'avais pas voix au chapitre. J'ai essayé de m'accrocher, de me battre sur chaque balle, et c'est ce qui m'a permis de rentrer progressivement dans la partie dans le deuxième set. Beaucoup de jeux ont été très disputés, on s'est retrouvées plusieurs fois à 40-40, mais tout le mérite lui revient d'être parvenue à s'imposer 7-5", ajouta-t-elle, non sans avoir pesté sur une décision arbitrale à 4-4. Elise Mertens peut surtout être très satisfaite de sa saison 2017. La jeune Limbourgeoise, qui figurait encore à la 127e place sur les tablettes mondiales fin de l'année dernière, a fait plusieurs pas de géant en avant, à l'image d'un premier titre WTA à Hobart, en janvier, une accession au troisième tour à Roland Garros, ou encore une victoire contre la Slovaque Dominika Cibulkova, sa première Top 10, à Pékin, le mois dernier. "J'ai vraiment vécu une année incroyable, une année de rêve !", a-t-elle poursuivi. "Si l'on m'avait dit que j'intégrerais le Top 50, je ne l'aurais pas cru. Cela n'était pas l'objectif. Je suis très heureuse de la manière dont les choses se sont passées. J'ai beaucoup appris et je sais aussi que j'ai encore beaucoup de choses à améliorer. Je dois jouer plus vers l'avant, améliorer mon service, vu que je suis assez grande, ainsi que mon retour. Je vais tâcher de bien préparer 2018. Je ferai d'abord deux semaines de physique, puis quatre semaines de physique et de tennis. Ensuite, je partirai fin décembre à destination de l'Australie, où je participerai à la Hopman avec David Goffin avant de défendre mon titre du côté de Hobart en janvier. Et je trouve cela très excitant", a-t-elle conclu. . (Belga)