"Ce fut un bon match, d'un bon niveau", expliqua-t-elle. "Elle a vraiment bien joué. Elle servait bien, prenait la balle tôt et mettait pas mal de pression avec ses frappes puissantes à plat. C'était donc difficile de trouver mon rythme et de pratiquer un tennis agressif. À l'arrivée, cela s'est joué à deux ou trois points dans le deuxième set. Si j'étais parvenue à la breaker ou revenir à 5-5, tout aurait été possible", ajouta la N.3 belge, qui sauva cinq balles de match avant de s'incliner. Cela dit, Alison Van Uytvanck quitte l'Autriche avec un bon sentiment alors qu'elle n'avait réussi à gagner qu'un seul match - à Montréal - lors des sept tournois (!) qui ont suivi son accession en huitième de finale à Wimbledon. "C'est vrai que j'étais un peu à la peine, mais je suis parvenue à hausser mon niveau ici", poursuivit-elle. "J'ai battu de très bonnes joueuses (NdlR : notamment la Tchèque Strycova, tenante du titre) et j'ai retrouvé de la confiance. C'est le plus important. C'est toujours bon pour le moral de bien achever une saison. Il me reste un tournoi, la semaine prochaine à Luxembourg. Je rejoue bien et je vais tâcher d'en profiter. Ensuite, ce sera place aux vacances, en famille. Mes parents fêtent leurs 30 ans de mariage et on va tous se retrouver", sourit-elle. . (Belga)

"Ce fut un bon match, d'un bon niveau", expliqua-t-elle. "Elle a vraiment bien joué. Elle servait bien, prenait la balle tôt et mettait pas mal de pression avec ses frappes puissantes à plat. C'était donc difficile de trouver mon rythme et de pratiquer un tennis agressif. À l'arrivée, cela s'est joué à deux ou trois points dans le deuxième set. Si j'étais parvenue à la breaker ou revenir à 5-5, tout aurait été possible", ajouta la N.3 belge, qui sauva cinq balles de match avant de s'incliner. Cela dit, Alison Van Uytvanck quitte l'Autriche avec un bon sentiment alors qu'elle n'avait réussi à gagner qu'un seul match - à Montréal - lors des sept tournois (!) qui ont suivi son accession en huitième de finale à Wimbledon. "C'est vrai que j'étais un peu à la peine, mais je suis parvenue à hausser mon niveau ici", poursuivit-elle. "J'ai battu de très bonnes joueuses (NdlR : notamment la Tchèque Strycova, tenante du titre) et j'ai retrouvé de la confiance. C'est le plus important. C'est toujours bon pour le moral de bien achever une saison. Il me reste un tournoi, la semaine prochaine à Luxembourg. Je rejoue bien et je vais tâcher d'en profiter. Ensuite, ce sera place aux vacances, en famille. Mes parents fêtent leurs 30 ans de mariage et on va tous se retrouver", sourit-elle. . (Belga)