Vendredi, en demi-finale, Swiatek, 4e joueuse mondiale et tête de série N.3, s'est jouée 7-6 (8/6), 6-4 de la Roumaine Simona Halep (WTA 26/N.24) après 1 heure et 49 minutes de jeu. Récente lauréate du tournoi WTA 1.000 de Doha, Swiatek aligne un 10e succès de rang. La Polonaise de 20 ans disputera la sixième finale WTA de sa carrière et visera un cinquième succès, après ses sacres à Roland-Garros en 2020, Adélaïde et Rome en 2021 et donc à Doha en février. Pour Halep, lauréate à Indian Wells en 2015, le bilan est somme toute positif. Elle sort d'une saison 2021 gâchée par des blessures à un mollet et à un genou, mais l'année 2022 démarre plutôt bien. Elle avait atteint la finale au WTA 250 de Melbourne et la finale à Dubaï. Dans l'autre demi-finale, Sakkari (WTA 6/N.6) est venue à bout 6-2, 4-6, 6-1 de l'Espagnole Paula Badosa (WTA 7/N.6), la tenante du titre, au terme d'un duel de cogneuses qui a duré 1 heure et 48 minutes. La Grecque de 26 ans disputera sa cinquième finale, mais ne compte qu'un seul sacre jusqu'ici, en 2019 à Rabat. En plus d'un tournoi prestigieux à ajouter à son palmarès, la gagnante de la finale grimpera au deuxième rang du classement mondial, à la place de la Tchèque Barbora Krejcikova. Sakkari mène 3-1 dans les confrontations entre les deux joueuses, mais Swiatek a remporté le dernier duel en date, en demi-finale à Doha cette année. (Belga)

Vendredi, en demi-finale, Swiatek, 4e joueuse mondiale et tête de série N.3, s'est jouée 7-6 (8/6), 6-4 de la Roumaine Simona Halep (WTA 26/N.24) après 1 heure et 49 minutes de jeu. Récente lauréate du tournoi WTA 1.000 de Doha, Swiatek aligne un 10e succès de rang. La Polonaise de 20 ans disputera la sixième finale WTA de sa carrière et visera un cinquième succès, après ses sacres à Roland-Garros en 2020, Adélaïde et Rome en 2021 et donc à Doha en février. Pour Halep, lauréate à Indian Wells en 2015, le bilan est somme toute positif. Elle sort d'une saison 2021 gâchée par des blessures à un mollet et à un genou, mais l'année 2022 démarre plutôt bien. Elle avait atteint la finale au WTA 250 de Melbourne et la finale à Dubaï. Dans l'autre demi-finale, Sakkari (WTA 6/N.6) est venue à bout 6-2, 4-6, 6-1 de l'Espagnole Paula Badosa (WTA 7/N.6), la tenante du titre, au terme d'un duel de cogneuses qui a duré 1 heure et 48 minutes. La Grecque de 26 ans disputera sa cinquième finale, mais ne compte qu'un seul sacre jusqu'ici, en 2019 à Rabat. En plus d'un tournoi prestigieux à ajouter à son palmarès, la gagnante de la finale grimpera au deuxième rang du classement mondial, à la place de la Tchèque Barbora Krejcikova. Sakkari mène 3-1 dans les confrontations entre les deux joueuses, mais Swiatek a remporté le dernier duel en date, en demi-finale à Doha cette année. (Belga)