Saville a confirmé sa victoire au tour précédent contre la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 10) en faisant déjouer la Limbourgeoise. En difficulté sur sa mise en jeu avec pas moins de 13 doubles fautes, Elise Mertens a trop peu souvent débordé une adversaire dotée d'un remarquable jeu de défense et capable d'accélérer quand l'opportunité se présente. Malgré un regain de précision et d'opportunisme dans la 2e manche, Elise Mertens a vu son adversaire s'échapper à 4-0 dans le 3e set avant de céder, après 2h57 de match, sur une nouvelle faute directe. La N.1 belge, qui menait 3-1 aux confrontations directes contre Saville avant ce match, avait été éliminée au premier tour du double. C'est la deuxième fois en quatre participations qu'elle est battue au 3e tour en simple, un cap qu'elle n'a jamais franchi dans un tournoi parfois considéré comme le 5e Grand Chelem. Née en Russie mais de nationalité australienne depuis fin 2015, Saville portait une tenue bleue et jaune dans le désert californien, affichant son soutien à l'Ukraine, envahie par la Russie. Saville, 28 ans, a été 20e mondiale en 2017 mais a dû faire une longue pause loin des courts en raison d'une blessure chronique au tendon d'Achille. En huitièmes de finale, Saville défiera la Grecque Maria Sakkari (WTA 6/N.6), qui s'est imposée 6-3, 6-0 contre la Tchèque Petra Kvitova (WTA 31). (Belga)

Saville a confirmé sa victoire au tour précédent contre la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 10) en faisant déjouer la Limbourgeoise. En difficulté sur sa mise en jeu avec pas moins de 13 doubles fautes, Elise Mertens a trop peu souvent débordé une adversaire dotée d'un remarquable jeu de défense et capable d'accélérer quand l'opportunité se présente. Malgré un regain de précision et d'opportunisme dans la 2e manche, Elise Mertens a vu son adversaire s'échapper à 4-0 dans le 3e set avant de céder, après 2h57 de match, sur une nouvelle faute directe. La N.1 belge, qui menait 3-1 aux confrontations directes contre Saville avant ce match, avait été éliminée au premier tour du double. C'est la deuxième fois en quatre participations qu'elle est battue au 3e tour en simple, un cap qu'elle n'a jamais franchi dans un tournoi parfois considéré comme le 5e Grand Chelem. Née en Russie mais de nationalité australienne depuis fin 2015, Saville portait une tenue bleue et jaune dans le désert californien, affichant son soutien à l'Ukraine, envahie par la Russie. Saville, 28 ans, a été 20e mondiale en 2017 mais a dû faire une longue pause loin des courts en raison d'une blessure chronique au tendon d'Achille. En huitièmes de finale, Saville défiera la Grecque Maria Sakkari (WTA 6/N.6), qui s'est imposée 6-3, 6-0 contre la Tchèque Petra Kvitova (WTA 31). (Belga)