"Quand j'ai commencé cette troisième carrière, je voulais mettre toutes les chances de mon côté. Je m'étais donc fixé deux ans pour disputer un nombre raisonnable de tournois, afin de voir si j'étais capable de retrouver un bon rythme et de pratiquer le tennis que j'aimerais développer", a-t-elle révélé jeudi après sa défaite. "Cette idée est évidemment tombée à l'eau. Le Covid a tout changé et compliqué les choses. Mais alors que le train est sur les rails et que j'ai le sentiment d'avoir franchi un pas en avant ces derniers mois, je me dis : + pourquoi devrais-je abandonner maintenant ? + Pour moi, ce n'est pas comme si ces deux années sont terminées et voilà, j'arrête ! On va se mettre autour de la table la semaine prochaine avec mon entourage et voir ce qu'il y a moyen d'établir comme planning." Kim Clijsters participera en tout cas encore cette année au World Team Tennis, compétition exhibition américaine qui aura lieu du 13 au 28 novembre aux États-Unis. Et on devrait donc également retrouver l'ancienne n°1 mondiale sur le circuit en 2022, même s'il n'est pas certain qu'elle disputera l'Open d'Australie. "L'Open d'Australie ? Je n'en ai aucune idée. Ce n'était pas facile cette année, avec les deux semaines de quarantaine supplémentaires", a-t-elle expliqué. "Je ne sais pas si c'est vraiment une option, mais si je vois que je frappe bien la balle à l'entraînement cet hiver et que la possibilité de disputer quelques tournois préalablement existe, pourquoi pas ? Maintenant, Bryan (NdlR : Lynch, son mari) va commencer un nouveau job en novembre. Jada (NdlR : sa fille aînée) a ses matches de basket le week-end. Ce sont des éléments dont je dois tenir compte", a ajouté la native de Bree, qui pourrait aussi envisager de jouer quelques tournois ITF. "C'est une possibilité. Je vais certainement examiner s'il y a quelques tournois dans le New Jersey que je peux disputer pour ne pas être trop loin de la famille. On verra." (Belga)

"Quand j'ai commencé cette troisième carrière, je voulais mettre toutes les chances de mon côté. Je m'étais donc fixé deux ans pour disputer un nombre raisonnable de tournois, afin de voir si j'étais capable de retrouver un bon rythme et de pratiquer le tennis que j'aimerais développer", a-t-elle révélé jeudi après sa défaite. "Cette idée est évidemment tombée à l'eau. Le Covid a tout changé et compliqué les choses. Mais alors que le train est sur les rails et que j'ai le sentiment d'avoir franchi un pas en avant ces derniers mois, je me dis : + pourquoi devrais-je abandonner maintenant ? + Pour moi, ce n'est pas comme si ces deux années sont terminées et voilà, j'arrête ! On va se mettre autour de la table la semaine prochaine avec mon entourage et voir ce qu'il y a moyen d'établir comme planning." Kim Clijsters participera en tout cas encore cette année au World Team Tennis, compétition exhibition américaine qui aura lieu du 13 au 28 novembre aux États-Unis. Et on devrait donc également retrouver l'ancienne n°1 mondiale sur le circuit en 2022, même s'il n'est pas certain qu'elle disputera l'Open d'Australie. "L'Open d'Australie ? Je n'en ai aucune idée. Ce n'était pas facile cette année, avec les deux semaines de quarantaine supplémentaires", a-t-elle expliqué. "Je ne sais pas si c'est vraiment une option, mais si je vois que je frappe bien la balle à l'entraînement cet hiver et que la possibilité de disputer quelques tournois préalablement existe, pourquoi pas ? Maintenant, Bryan (NdlR : Lynch, son mari) va commencer un nouveau job en novembre. Jada (NdlR : sa fille aînée) a ses matches de basket le week-end. Ce sont des éléments dont je dois tenir compte", a ajouté la native de Bree, qui pourrait aussi envisager de jouer quelques tournois ITF. "C'est une possibilité. Je vais certainement examiner s'il y a quelques tournois dans le New Jersey que je peux disputer pour ne pas être trop loin de la famille. On verra." (Belga)