La finale du tournoi, menacée par une alerte au typhon, a commencé avec presque cinq heures de retard. Le typhon Khanun, avec ses vents de 155 km/h et ses fortes pluies, a touché dimanche la ville dont la plupart des infrastructures étaient à l'arrêt. L'alerte de niveau 8 avait toutefois fini par être levée par les autorités de Hong Kong, permettant au sport de reprendre ses droits. La partie, très disputée, s'est ponctuée sur le score de 5-7, 6-3 et 7-6 (3) après 3h11 de match. La dernière manche, qui s'est terminée par huit breaks consécutifs (!), s'est jouée au tie-break. Pavlyuchenkova en est sortie gagnante. C'est le 11e titre en carrière pour la droitière de Samara, le troisième de sa saison après ceux acquis à Monterrey et Rabat. Elle compte également six finales perdues dont une Tokyo en septembre, battue en finale par Caroline Wozniacki. Quant à Gavrilova, elle reste coincée à un titre. Lauréate du tournoi de New Haven en août dernier, elle s'est inclinée en finale à Moscou (2016) et à Strasbourg (2017). A noter que Pavlyuchenkova et Gavrilova sont attendues dans la foulée à Moscou, à 10 heures d'avion de Hong Kong, où elles doivent faire leur entrée en lice mardi dans la Coupe du Kremlin, dont elles sont toutes deux têtes de série. (Belga)

La finale du tournoi, menacée par une alerte au typhon, a commencé avec presque cinq heures de retard. Le typhon Khanun, avec ses vents de 155 km/h et ses fortes pluies, a touché dimanche la ville dont la plupart des infrastructures étaient à l'arrêt. L'alerte de niveau 8 avait toutefois fini par être levée par les autorités de Hong Kong, permettant au sport de reprendre ses droits. La partie, très disputée, s'est ponctuée sur le score de 5-7, 6-3 et 7-6 (3) après 3h11 de match. La dernière manche, qui s'est terminée par huit breaks consécutifs (!), s'est jouée au tie-break. Pavlyuchenkova en est sortie gagnante. C'est le 11e titre en carrière pour la droitière de Samara, le troisième de sa saison après ceux acquis à Monterrey et Rabat. Elle compte également six finales perdues dont une Tokyo en septembre, battue en finale par Caroline Wozniacki. Quant à Gavrilova, elle reste coincée à un titre. Lauréate du tournoi de New Haven en août dernier, elle s'est inclinée en finale à Moscou (2016) et à Strasbourg (2017). A noter que Pavlyuchenkova et Gavrilova sont attendues dans la foulée à Moscou, à 10 heures d'avion de Hong Kong, où elles doivent faire leur entrée en lice mardi dans la Coupe du Kremlin, dont elles sont toutes deux têtes de série. (Belga)