Il s'agissait de la première finale en simple dans un tournoi WTA pour Kenin. La jeune femme boucle un début d'année 2019 absolument parfait, en vue de l'Open d'Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Avant de s'imposer en simple à Hobart, elle avait en effet accroché son premier titre WTA en double aux côtés de la Canadienne Eugenie Bouchard, à Auckland. "Je suis si heureuse d'avoir décroché ce titre", souriait Kenin après la victoire à Hobart. "C'était pour moi la première année ici, et je suis impatiente de revenir de nombreuses années". Elle succède au palmarès à la Belge Elise Mertens, victorieuse en 2017 et 2018. La finaliste malheureuse Schmiedlova sera la première adversaire de Mertens (tête de série N. 12) sur les courts de Melbourne cette semaine. (Belga)

Il s'agissait de la première finale en simple dans un tournoi WTA pour Kenin. La jeune femme boucle un début d'année 2019 absolument parfait, en vue de l'Open d'Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Avant de s'imposer en simple à Hobart, elle avait en effet accroché son premier titre WTA en double aux côtés de la Canadienne Eugenie Bouchard, à Auckland. "Je suis si heureuse d'avoir décroché ce titre", souriait Kenin après la victoire à Hobart. "C'était pour moi la première année ici, et je suis impatiente de revenir de nombreuses années". Elle succède au palmarès à la Belge Elise Mertens, victorieuse en 2017 et 2018. La finaliste malheureuse Schmiedlova sera la première adversaire de Mertens (tête de série N. 12) sur les courts de Melbourne cette semaine. (Belga)