La joueuse de 21 ans, passée par les qualifications, s'est offert en quart de finale le scalp de la première tête de série du tournoi, la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 22), une joueuse du top 30 mondial. En deux sets, pliés 6-2 7-5 en moins d'1h20, la Belge a écarté son adversaire pour décrocher, pour la toute première fois de sa carrière, un ticket pour le dernier carré d'un tournoi WTA. Les deux joueuses, qui se connaissent assez bien en-dehors des courts, selon les dires de Bertens, se rencontraient pour la première fois en compétition sur le circuit. Mertens poursuit ainsi un parcours inespéré, après avoir dû passer par trois tours de qualifications à Hobart. Elle sera opposée en demi-finale à la Croate Jana Fett (WTA 360), elle aussi issue des qualifications, ou à la Paraguayenne Veronica Cepede Royg (WTA 129), repêchée en tant que lucky loser. Fett, 20 ans, impressionne sur les courts d'Hobart, où elle figure pour la première fois de sa carrière dans le tableau finale d'un tournoi WTA. (Belga)

La joueuse de 21 ans, passée par les qualifications, s'est offert en quart de finale le scalp de la première tête de série du tournoi, la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 22), une joueuse du top 30 mondial. En deux sets, pliés 6-2 7-5 en moins d'1h20, la Belge a écarté son adversaire pour décrocher, pour la toute première fois de sa carrière, un ticket pour le dernier carré d'un tournoi WTA. Les deux joueuses, qui se connaissent assez bien en-dehors des courts, selon les dires de Bertens, se rencontraient pour la première fois en compétition sur le circuit. Mertens poursuit ainsi un parcours inespéré, après avoir dû passer par trois tours de qualifications à Hobart. Elle sera opposée en demi-finale à la Croate Jana Fett (WTA 360), elle aussi issue des qualifications, ou à la Paraguayenne Veronica Cepede Royg (WTA 129), repêchée en tant que lucky loser. Fett, 20 ans, impressionne sur les courts d'Hobart, où elle figure pour la première fois de sa carrière dans le tableau finale d'un tournoi WTA. (Belga)