"Désolé pour Tennis Australia et pour les supporters de devoir me retirer aujourd'hui", a annoncé Naomi Osaka sur le compte Twitter de la WTA vendredi. "J'ai une blessure tenace et avec la perspective de l'Open d'Australie à l'horizon je dois être prudente. J'ai hâte d'être en compétition la semaine prochaine", a ajouté la lauréate de l'US Open l'an dernier et de cet Open d'Australie en 2019. Vendredi soir, Naomi Osaka avait paru pourtant en bonne forme dans son quarts de finale contre la Roumaine Irina-Camelia Begu, qu'elle avait battu facilement 7-5, 6-1 en 76 minutes. Elise Mertens avait elle réussi l'exploit de sortir l'Ukrainienne Elina Svitolina (N.3), 5e joueuse du monde, 6-3, 5-7 et 10/6. La Belge, 25 ans, va ainsi pouvoir disputer la 9e finale de sa carrière sur le circuit WTA, elle qui compte cinq titres à son palmarès, à Doha (2019), Hobart (2017 et 2018), Lugano (2018) et Rabat (2018). Son adversaire en finale est l'Estonienne Kaia Kanepi, 35 ans, 94e mondiale, victorieuse de son côté en demi-finale samedi de la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 33), 26 ans, en deux sets 6-3, 7-6 (8/6) et 1 heure 30 minutes de jeu. Alexandrova avait fait tomber la numéro 2 mondiale, la Roumaine Simona Halep en quarts de finale. Elise Mertens et Kaia Kanepi se sont croisées à deux reprises. L'Estonienne, qui vise un 5e succès en carrière sur le circuit WTA, s'était imposée à Charleston en 2019 (0-6, 6-0, 7-5) alors que Mertens l'avait emporté à Roland-Garros l'an dernier (6-4, 7-5), deux rendez-vous sur terre battue. (Belga)

"Désolé pour Tennis Australia et pour les supporters de devoir me retirer aujourd'hui", a annoncé Naomi Osaka sur le compte Twitter de la WTA vendredi. "J'ai une blessure tenace et avec la perspective de l'Open d'Australie à l'horizon je dois être prudente. J'ai hâte d'être en compétition la semaine prochaine", a ajouté la lauréate de l'US Open l'an dernier et de cet Open d'Australie en 2019. Vendredi soir, Naomi Osaka avait paru pourtant en bonne forme dans son quarts de finale contre la Roumaine Irina-Camelia Begu, qu'elle avait battu facilement 7-5, 6-1 en 76 minutes. Elise Mertens avait elle réussi l'exploit de sortir l'Ukrainienne Elina Svitolina (N.3), 5e joueuse du monde, 6-3, 5-7 et 10/6. La Belge, 25 ans, va ainsi pouvoir disputer la 9e finale de sa carrière sur le circuit WTA, elle qui compte cinq titres à son palmarès, à Doha (2019), Hobart (2017 et 2018), Lugano (2018) et Rabat (2018). Son adversaire en finale est l'Estonienne Kaia Kanepi, 35 ans, 94e mondiale, victorieuse de son côté en demi-finale samedi de la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 33), 26 ans, en deux sets 6-3, 7-6 (8/6) et 1 heure 30 minutes de jeu. Alexandrova avait fait tomber la numéro 2 mondiale, la Roumaine Simona Halep en quarts de finale. Elise Mertens et Kaia Kanepi se sont croisées à deux reprises. L'Estonienne, qui vise un 5e succès en carrière sur le circuit WTA, s'était imposée à Charleston en 2019 (0-6, 6-0, 7-5) alors que Mertens l'avait emporté à Roland-Garros l'an dernier (6-4, 7-5), deux rendez-vous sur terre battue. (Belga)