Muguruza, lauréate à Roland-Garros 2016 et à Wimbledon 2017, devait impérativement l'emporter pour rester dans l'épreuve. Ce qu'elle a fait solidement 6-4, 6-4 en 1h28. Elle a ainsi mis un terme à une série de douze victoires consécutives de l'Estonienne, arrivée au Mexique auréolée de quatre titres WTA (Cleveland, Ostrava, Moscou et Cluj) en septembre et octobre. Kontaveit, déjà assurée de sa place dans le dernier carré, finit première du groupe Teotihuacan et attend encore de connaître l'identité de son adversaire en demi-finale. Ce sera la Bélarusse Aryna Sabalenka (N.1) ou la Grecque Maria Sakkari (N.4), opposées lundi dans le groupe Chichen Itza. Muguruza ou Badosa marchera dans les pas d'Arantxa Sanchez, seule Espagnole à s'être qualifiée pour la finale d'un Masters, finalement perdue face à Steffi Graff en 1993, au Madison Square Garden de New York. La grande perdante du jour est la Tchèque Karolina Pliskova (WTA 4/N.3) qui comptait sur une victoire de Kontaveit, conjuguée à celle obtenue 0-6, 6-4, 6-4 contre sa compatriote Barbora Krejcikova (WTA 3/N.2), pour disputer une quatrième demi-finale consécutive. (Belga)

Muguruza, lauréate à Roland-Garros 2016 et à Wimbledon 2017, devait impérativement l'emporter pour rester dans l'épreuve. Ce qu'elle a fait solidement 6-4, 6-4 en 1h28. Elle a ainsi mis un terme à une série de douze victoires consécutives de l'Estonienne, arrivée au Mexique auréolée de quatre titres WTA (Cleveland, Ostrava, Moscou et Cluj) en septembre et octobre. Kontaveit, déjà assurée de sa place dans le dernier carré, finit première du groupe Teotihuacan et attend encore de connaître l'identité de son adversaire en demi-finale. Ce sera la Bélarusse Aryna Sabalenka (N.1) ou la Grecque Maria Sakkari (N.4), opposées lundi dans le groupe Chichen Itza. Muguruza ou Badosa marchera dans les pas d'Arantxa Sanchez, seule Espagnole à s'être qualifiée pour la finale d'un Masters, finalement perdue face à Steffi Graff en 1993, au Madison Square Garden de New York. La grande perdante du jour est la Tchèque Karolina Pliskova (WTA 4/N.3) qui comptait sur une victoire de Kontaveit, conjuguée à celle obtenue 0-6, 6-4, 6-4 contre sa compatriote Barbora Krejcikova (WTA 3/N.2), pour disputer une quatrième demi-finale consécutive. (Belga)