"Je n'ai pas disputé un mauvais match", a indiqué Elise Mertens après sa défaite. "Certainement pas dans le premier set. Il faut dire qu'elle ne mettait pas beaucoup de balles dans le terrain, ce qui me facilitait également la tâche. Ensuite, elle s'est mise à mieux jouer. C'est une joueuse qui, de nature, a beaucoup de puissance. Elle sert très bien. Pour ma part, je pense avoir affiché un niveau de jeu assez constant, mais cela s'est avéré insuffisant. Je trouve que je frappe bien la balle, mais il manque un petit quelque chose pour transposer cela en victoire". Résultat des courses, c'est sans le moindre match gagné en simple sur gazon qu'Elise Mertens arrivera à Wimbledon, qui commence lundi prochain. Elle y avait atteint les huitièmes de finale lors de la dernière édition, en 2019, battue par la Tchèque Barbora Strycova, qui a annoncé sa retraire en mars dernier car elle deviendra maman en septembre. "J'espère que je vais pouvoir trouver la solution pour gagner un match à Wimbledon. Ou même plusieurs", a-t-elle souri. "Ce n'est pas que je me sens mal à l'aise sur le gazon, loin de là. Et je suis même certaine que ma confiance ne va pas en pâtir, car je sais ce dont je suis capable. Il faut simplement que cela sorte. C'est un Grand Chelem et un très beau tournoi. Je me réjouis d'y être. J'aurai évidemment pas mal de points à défendre et j'espère que j'y parviendrai. J'ai essayé certaines choses que je pourrai appliquer là-bas. Le tennis féminin est devenu très agressif et je vais m'atteler à peaufiner service, retour et balles trois et quatre dans les prochains jours". (Belga)

"Je n'ai pas disputé un mauvais match", a indiqué Elise Mertens après sa défaite. "Certainement pas dans le premier set. Il faut dire qu'elle ne mettait pas beaucoup de balles dans le terrain, ce qui me facilitait également la tâche. Ensuite, elle s'est mise à mieux jouer. C'est une joueuse qui, de nature, a beaucoup de puissance. Elle sert très bien. Pour ma part, je pense avoir affiché un niveau de jeu assez constant, mais cela s'est avéré insuffisant. Je trouve que je frappe bien la balle, mais il manque un petit quelque chose pour transposer cela en victoire". Résultat des courses, c'est sans le moindre match gagné en simple sur gazon qu'Elise Mertens arrivera à Wimbledon, qui commence lundi prochain. Elle y avait atteint les huitièmes de finale lors de la dernière édition, en 2019, battue par la Tchèque Barbora Strycova, qui a annoncé sa retraire en mars dernier car elle deviendra maman en septembre. "J'espère que je vais pouvoir trouver la solution pour gagner un match à Wimbledon. Ou même plusieurs", a-t-elle souri. "Ce n'est pas que je me sens mal à l'aise sur le gazon, loin de là. Et je suis même certaine que ma confiance ne va pas en pâtir, car je sais ce dont je suis capable. Il faut simplement que cela sorte. C'est un Grand Chelem et un très beau tournoi. Je me réjouis d'y être. J'aurai évidemment pas mal de points à défendre et j'espère que j'y parviendrai. J'ai essayé certaines choses que je pourrai appliquer là-bas. Le tennis féminin est devenu très agressif et je vais m'atteler à peaufiner service, retour et balles trois et quatre dans les prochains jours". (Belga)