"Je vais certainement encore regarder ce match dans les jours qui viennent", a-t-elle confié à Belga. Loin d'être déshonorante, cette défaite est sans doute symptomatique de la situation actuelle d'Elise Mertens. La N.1 belge est l'une des joueuses les plus régulières du circuit, comme en témoigne ses dix présences en huitième de finale sur vingt tournois du Grand Chelem disputés. Mais jusqu'à un certain niveau. Elise Mertens vient ainsi de subir sa quatrième défaite consécutive contre une joueuse du top 10, après celles contre Aryna Sabalenka l'an dernier, à Madrid et l'US Open, et contre Maria Sakkari, il y a dix jours à Saint-Pétersbourg. Et si elle veut franchir un cap, la native de Louvain, qui est sortie du Top 20, devra y remédier. Elle sait toutefois ce qu'elle doit améliorer d'ici les tournois WTA 1000 d'Indian Wells et de Miami, au mois de mars. "Je pense avoir connu une belle évolution après la semaine dernière (NdlR : défaite au premier tour à Dubaï). Mon niveau de jeu dans ce tournoi s'est amélioré au fil des matchs. Je trouve néanmoins que je peux encore améliorer mon service et principalement mon pourcentage de premières balles. Car je constate que quand ma première balle passe, elle me permet de gagner beaucoup de points. Et la précision de mes frappes peut aussi être meilleure", a-t-elle conclu. (Belga)

"Je vais certainement encore regarder ce match dans les jours qui viennent", a-t-elle confié à Belga. Loin d'être déshonorante, cette défaite est sans doute symptomatique de la situation actuelle d'Elise Mertens. La N.1 belge est l'une des joueuses les plus régulières du circuit, comme en témoigne ses dix présences en huitième de finale sur vingt tournois du Grand Chelem disputés. Mais jusqu'à un certain niveau. Elise Mertens vient ainsi de subir sa quatrième défaite consécutive contre une joueuse du top 10, après celles contre Aryna Sabalenka l'an dernier, à Madrid et l'US Open, et contre Maria Sakkari, il y a dix jours à Saint-Pétersbourg. Et si elle veut franchir un cap, la native de Louvain, qui est sortie du Top 20, devra y remédier. Elle sait toutefois ce qu'elle doit améliorer d'ici les tournois WTA 1000 d'Indian Wells et de Miami, au mois de mars. "Je pense avoir connu une belle évolution après la semaine dernière (NdlR : défaite au premier tour à Dubaï). Mon niveau de jeu dans ce tournoi s'est amélioré au fil des matchs. Je trouve néanmoins que je peux encore améliorer mon service et principalement mon pourcentage de premières balles. Car je constate que quand ma première balle passe, elle me permet de gagner beaucoup de points. Et la précision de mes frappes peut aussi être meilleure", a-t-elle conclu. (Belga)