"Comme la semaine passée, je ne m'imaginais pas connaître un tel match", a-t-elle expliqué en conférence de presse. "Je pense qu'elle n'a pas vraiment apprécié le vent qui soufflait ici. Pour ma part, j'ai essayé de m'adapter le mieux possible, sachant qu'il n'était pas toujours possible de frapper à fond dans la balle, car le vent pouvait changer de direction. C'est une bonne entrée en matière, mais je ne veux plus penser à mon titre de l'an dernier. Il y a bien entendu des points à défendre et de la pression, mais j'estime que je suis capable de bien gérer, comme cela avait été le cas lorsque j'avais remporté le tournoi de Hobart deux années d'affilée". Elise Mertens attend désormais au deuxième tour la gagnante du match entre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (WTA 31), quart de finaliste à l'Open d'Australie et la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 32), qu'elle a récemment battue en Fed Cup. "Je ne dispute plus que des grands tournois désormais. Et j'ai évidemment envie d'y briller", a-t-elle poursuivi. "Ce n'est donc pas toujours évident. J'aimerais d'ailleurs retrouver le Top 20. Je ne sais pas si je serai à nouveau la championne ici, mais je vais essayer d'aller le plus loin possible. Si mon niveau de jeu est là, je peux signer de bons résultats". (Belga)

"Comme la semaine passée, je ne m'imaginais pas connaître un tel match", a-t-elle expliqué en conférence de presse. "Je pense qu'elle n'a pas vraiment apprécié le vent qui soufflait ici. Pour ma part, j'ai essayé de m'adapter le mieux possible, sachant qu'il n'était pas toujours possible de frapper à fond dans la balle, car le vent pouvait changer de direction. C'est une bonne entrée en matière, mais je ne veux plus penser à mon titre de l'an dernier. Il y a bien entendu des points à défendre et de la pression, mais j'estime que je suis capable de bien gérer, comme cela avait été le cas lorsque j'avais remporté le tournoi de Hobart deux années d'affilée". Elise Mertens attend désormais au deuxième tour la gagnante du match entre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (WTA 31), quart de finaliste à l'Open d'Australie et la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 32), qu'elle a récemment battue en Fed Cup. "Je ne dispute plus que des grands tournois désormais. Et j'ai évidemment envie d'y briller", a-t-elle poursuivi. "Ce n'est donc pas toujours évident. J'aimerais d'ailleurs retrouver le Top 20. Je ne sais pas si je serai à nouveau la championne ici, mais je vais essayer d'aller le plus loin possible. Si mon niveau de jeu est là, je peux signer de bons résultats". (Belga)