"Ce fut un match très accroché", a-t-elle déclaré à Belga après sa qualification. "Elle commettait pas mal de fautes au début, mais ensuite, elle s'est mise à mieux jouer. Je ne suis clairement pas satisfaite de mon niveau de jeu, mais parfois, il faut aussi pouvoir gagner les vilains matches. Et c'en était un aujourd'hui. J'avais encore la victoire en double à Dubaï dans les jambes, mais cela fait du bien de gagner un match malgré un tennis de moins bonne qualité. Je suis restée calme et j'ai essayé d'être agressive, car elle jouait bien dans les deuxième et troisième sets." Lauréate à Doha en 2019, Elise Mertens rencontrera désormais au deuxième tour Petra Kvitova (WTA 21), ancienne N.2 mondiale, victorieuse à Wimbledon en 2011 et 2014. La Tchèque de 31 ans a battu 6-3, 6-1 la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 55). "C'est toujours une sensation agréable de revenir ici, car je vois ma photo accrochée au mur après cette victoire en 2019, mais cela ne génère pas de pression supplémentaire. Kvitova est une joueuse qui frappe très fort dans la balle Je ne l'ai rencontrée qu'une seule fois, à Cincinnati (NdlR : défaite 7-5, 5-7, 6-3 en 2018). Elle sert très bien et elle est très agressive dès les premiers coups de raquette. Je devrai être au taquet." (Belga)

"Ce fut un match très accroché", a-t-elle déclaré à Belga après sa qualification. "Elle commettait pas mal de fautes au début, mais ensuite, elle s'est mise à mieux jouer. Je ne suis clairement pas satisfaite de mon niveau de jeu, mais parfois, il faut aussi pouvoir gagner les vilains matches. Et c'en était un aujourd'hui. J'avais encore la victoire en double à Dubaï dans les jambes, mais cela fait du bien de gagner un match malgré un tennis de moins bonne qualité. Je suis restée calme et j'ai essayé d'être agressive, car elle jouait bien dans les deuxième et troisième sets." Lauréate à Doha en 2019, Elise Mertens rencontrera désormais au deuxième tour Petra Kvitova (WTA 21), ancienne N.2 mondiale, victorieuse à Wimbledon en 2011 et 2014. La Tchèque de 31 ans a battu 6-3, 6-1 la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 55). "C'est toujours une sensation agréable de revenir ici, car je vois ma photo accrochée au mur après cette victoire en 2019, mais cela ne génère pas de pression supplémentaire. Kvitova est une joueuse qui frappe très fort dans la balle Je ne l'ai rencontrée qu'une seule fois, à Cincinnati (NdlR : défaite 7-5, 5-7, 6-3 en 2018). Elle sert très bien et elle est très agressive dès les premiers coups de raquette. Je devrai être au taquet." (Belga)