"Ce n'était certainement pas un mauvais match, mais elle a eu plus de contrôle dans le troisième set", a confié la N.1 belge à Belga après sa défaite. "Le premier set aurait pu aller dans tous les sens. Ce fut en réalité assez difficile de trouver du rythme, mais en fin de compte, cela s'est joué sur quelques points. Dans le troisième set, elle a repris du poil de la bête et joué de manière plus agressive. C'est une joueuse qui est en forme évidemment, mais j'ai tout de même pu rivaliser. Je pense avoir tout essayé, mais c'est une dure à cuire. J'ai cherché à varier et cela a porté ses fruits à un moment donné, mais dans le troisième set, elle a été un peu plus solide que moi et c'est ce qui a fait la différence." Lauréate en 2019 au Qatar, Elise Mertens est toutefois encore présente en double. Associée à la Russe Veronika Kudermetova, elle s'est qualifiée pour les demi-finales en battant 6-2, 6-3 Kirsten Flipkens et Alison Van Uytvanck. En demi-finale, la paire belgo-russe, tête de série N.3, affrontera la Tchèque Lucie Hradecka et l'Indienne Sania Mirza qui ont profité de l'abandon des Tchèques Katerina Siniakova et Barbora Krejcikova, N. 1 et 2 mondiales de la spécialité et têtes de série N.1. (Belga)

"Ce n'était certainement pas un mauvais match, mais elle a eu plus de contrôle dans le troisième set", a confié la N.1 belge à Belga après sa défaite. "Le premier set aurait pu aller dans tous les sens. Ce fut en réalité assez difficile de trouver du rythme, mais en fin de compte, cela s'est joué sur quelques points. Dans le troisième set, elle a repris du poil de la bête et joué de manière plus agressive. C'est une joueuse qui est en forme évidemment, mais j'ai tout de même pu rivaliser. Je pense avoir tout essayé, mais c'est une dure à cuire. J'ai cherché à varier et cela a porté ses fruits à un moment donné, mais dans le troisième set, elle a été un peu plus solide que moi et c'est ce qui a fait la différence." Lauréate en 2019 au Qatar, Elise Mertens est toutefois encore présente en double. Associée à la Russe Veronika Kudermetova, elle s'est qualifiée pour les demi-finales en battant 6-2, 6-3 Kirsten Flipkens et Alison Van Uytvanck. En demi-finale, la paire belgo-russe, tête de série N.3, affrontera la Tchèque Lucie Hradecka et l'Indienne Sania Mirza qui ont profité de l'abandon des Tchèques Katerina Siniakova et Barbora Krejcikova, N. 1 et 2 mondiales de la spécialité et têtes de série N.1. (Belga)