Suarez Navarro, tête de série numéro 8, n'a fait qu'une bouchée de la Polonaise Agnieszka Razdwanska, pourtant n°3 mondiale et titrée à Shenzhen en début de saison, mais avalée en deux sets 6-2, 6-0, en à peine plus d'une heure (62 minutes). Il s'agit de la deuxième victoire pour la native de Las Palmas, âgée de 27 ans, face à Radwanska, la première depuis le tournoi de Miami en 2015. Suarez Navarro retrouvera en finale Jelena Ostapenko qui a profité de l'abandon d'Andrea Petkovic (WTA 27) alors qu'elle menait 7-5, 1-0 en une heure et 18 minutes. Petkovic avait pourtant pris sa demi-finale par le bon bout, menant 5-1 rapidement avant d'abdiquer face à Ostapenko. L'Allemande a réclamé l'assistance médicale alors que son adversaire était revenue à 5-4. Petkovic a été soignée pendant une dizaine de minutes avant de reprendre, la cuisse gauche ornée d'un gros bandage. "Je suis vraiment désolée qu'Andrea ait du arrêter", a confié Ostapenko, qui jouera sa première finale d'un tournoi majeur face à Carla Suarez Navarro, qu'elle avait écrasée 6-2, 6-0 au premier tour, l'année dernière à Wimbledon. L'Espagnole a déjà disputé neuf finales sur le circuit WTA, mais n'en a gagnée qu'une seule, en 2014 à Oeiras, au Portugal. Ostapenko a été finaliste en septembre 2015 à Quebec (250.000 dollars) contre Annika Beck. (Belga)

Suarez Navarro, tête de série numéro 8, n'a fait qu'une bouchée de la Polonaise Agnieszka Razdwanska, pourtant n°3 mondiale et titrée à Shenzhen en début de saison, mais avalée en deux sets 6-2, 6-0, en à peine plus d'une heure (62 minutes). Il s'agit de la deuxième victoire pour la native de Las Palmas, âgée de 27 ans, face à Radwanska, la première depuis le tournoi de Miami en 2015. Suarez Navarro retrouvera en finale Jelena Ostapenko qui a profité de l'abandon d'Andrea Petkovic (WTA 27) alors qu'elle menait 7-5, 1-0 en une heure et 18 minutes. Petkovic avait pourtant pris sa demi-finale par le bon bout, menant 5-1 rapidement avant d'abdiquer face à Ostapenko. L'Allemande a réclamé l'assistance médicale alors que son adversaire était revenue à 5-4. Petkovic a été soignée pendant une dizaine de minutes avant de reprendre, la cuisse gauche ornée d'un gros bandage. "Je suis vraiment désolée qu'Andrea ait du arrêter", a confié Ostapenko, qui jouera sa première finale d'un tournoi majeur face à Carla Suarez Navarro, qu'elle avait écrasée 6-2, 6-0 au premier tour, l'année dernière à Wimbledon. L'Espagnole a déjà disputé neuf finales sur le circuit WTA, mais n'en a gagnée qu'une seule, en 2014 à Oeiras, au Portugal. Ostapenko a été finaliste en septembre 2015 à Quebec (250.000 dollars) contre Annika Beck. (Belga)