"J'arrive à l'US Open avec un sac à dos (sic) de confiance", a-t-elle expliqué. "Je ne vais bien entendu pas me mettre à planer, certainement pas, car chaque match doit être joué, mais j'ai un bon sentiment. Je connais les courts, puisque je viens de jouer dessus durant toute cette semaine. Nous ne devons pas voyager et changer d'endroit, comme c'est le cas d'habitude. C'est un réel avantage. Cela permet également de bien récupérer et je pense qu'à l'heure actuelle, c'est plus important que le tennis." Elise Mertens devrait en tout cas pouvoir entrer en douceur dans cet US Open, où elle a atteint les quarts de finale en simple et triomphé en double l'an dernier. Au premier tour, la N.1 belge rencontrera ainsi l'Allemande Laura Siegemund (WTA 67), 32 ans, qu'elle a battu, par abandon, 6-7 (5/7), 6-0, 3-1, lors de leur unique précédente confrontation sur la terre battue de Rabat en 2018. "J'ai appris que je ne jouerai que mardi, ce qui me laisse encore trois jours pour peaufiner les derniers réglages", a-t-elle ajouté. "Cela va me permettre de pouvoir m'offrir un jour de repos demain. Bien sûr, comme on ne peut pas quitter l'hôtel, ce sera un peu particulier, mais les organisateurs ont installé une salle de jeu avec des tables de ping-pong et des simulateurs pour se détendre et se changer les idées. En outre, je suis accompagnée de ma kiné, qui m'aidera à prendre soin de mon corps. J'ai le sentiment d'avoir grandi au fil des matches cette semaine et de m'être bien adaptée à la surface très rapide. C'est le principal." (Belga)

"J'arrive à l'US Open avec un sac à dos (sic) de confiance", a-t-elle expliqué. "Je ne vais bien entendu pas me mettre à planer, certainement pas, car chaque match doit être joué, mais j'ai un bon sentiment. Je connais les courts, puisque je viens de jouer dessus durant toute cette semaine. Nous ne devons pas voyager et changer d'endroit, comme c'est le cas d'habitude. C'est un réel avantage. Cela permet également de bien récupérer et je pense qu'à l'heure actuelle, c'est plus important que le tennis." Elise Mertens devrait en tout cas pouvoir entrer en douceur dans cet US Open, où elle a atteint les quarts de finale en simple et triomphé en double l'an dernier. Au premier tour, la N.1 belge rencontrera ainsi l'Allemande Laura Siegemund (WTA 67), 32 ans, qu'elle a battu, par abandon, 6-7 (5/7), 6-0, 3-1, lors de leur unique précédente confrontation sur la terre battue de Rabat en 2018. "J'ai appris que je ne jouerai que mardi, ce qui me laisse encore trois jours pour peaufiner les derniers réglages", a-t-elle ajouté. "Cela va me permettre de pouvoir m'offrir un jour de repos demain. Bien sûr, comme on ne peut pas quitter l'hôtel, ce sera un peu particulier, mais les organisateurs ont installé une salle de jeu avec des tables de ping-pong et des simulateurs pour se détendre et se changer les idées. En outre, je suis accompagnée de ma kiné, qui m'aidera à prendre soin de mon corps. J'ai le sentiment d'avoir grandi au fil des matches cette semaine et de m'être bien adaptée à la surface très rapide. C'est le principal." (Belga)