Après avoir gagné le 1er set, Kirsten Flipkens avait dû abandonner dans le 2e set de son match face à Sofia Kenin. Elle avait chuté après avoir heurté un panneau publicitaire qu'elle n'a pas vu car elle reculait. La joueuse belge avait quitté le court avec la cheville bandée. Elle a passé une IRM et des radios dimanche, jour de son 35e anniversaire. "Je souffre d'une déchirure partielle (grade 2) du ligament talo-fibulaire antérieur", indique Kirsten Flipkens lundi sur son compte Instagram. "J'ai déjà commencé ma rééducation avec un physio ici à Abou Dhabi. Je fais de légers mouvements et de l'aquajogging. Ce n'est pas le début de saison que j'avais en tête après une très bonne pré-saison, mais je vais tout faire pour récupérer aussi vite que possible". Kirsten Flipkens espère être rétablie à temps pour la première levée du Grand Chelem, qui commencera le 8 février. "Et oui, l'objectif, c'est l'Open d'Australie", indique-t-elle. (Belga)

Après avoir gagné le 1er set, Kirsten Flipkens avait dû abandonner dans le 2e set de son match face à Sofia Kenin. Elle avait chuté après avoir heurté un panneau publicitaire qu'elle n'a pas vu car elle reculait. La joueuse belge avait quitté le court avec la cheville bandée. Elle a passé une IRM et des radios dimanche, jour de son 35e anniversaire. "Je souffre d'une déchirure partielle (grade 2) du ligament talo-fibulaire antérieur", indique Kirsten Flipkens lundi sur son compte Instagram. "J'ai déjà commencé ma rééducation avec un physio ici à Abou Dhabi. Je fais de légers mouvements et de l'aquajogging. Ce n'est pas le début de saison que j'avais en tête après une très bonne pré-saison, mais je vais tout faire pour récupérer aussi vite que possible". Kirsten Flipkens espère être rétablie à temps pour la première levée du Grand Chelem, qui commencera le 8 février. "Et oui, l'objectif, c'est l'Open d'Australie", indique-t-elle. (Belga)