Le pilote Toyota, septuple champion du monde, avait remporté la première spéciale du jour dans laquelle Neuville n'avait pu se classer que 8e à 42.2 secondes. Hasard ou ironie, Neuville a devancé Ogier d'exactement 42.2 secondes dans le secteur chronométré suivant. Deux autres Toyota Yaris WRC suivent Ogier au général après la 10e spéciale. Evans est 2e à 14.3 secondes et Rovanperä 3e à 50.3 secondes. L'Estonien Ott Tänak a lui été victime deux crevaisons samedi matin, une dans chaque spéciale. N'ayant embarqué qu'une seule roue de secours, le champion du monde 2019 n'a pu terminer la 10e spéciale. Il a perdu toue chance de figurer au classement de l'épreuve. Une ultime spéciale de 18,31 km est prévue samedi peu après midi. Dimanche, quatre spéciales sont programmées à partir de 8h30, avec le départ de la Power Stage, l'ultime secteur chronométré, à 12h18. (Belga)

Le pilote Toyota, septuple champion du monde, avait remporté la première spéciale du jour dans laquelle Neuville n'avait pu se classer que 8e à 42.2 secondes. Hasard ou ironie, Neuville a devancé Ogier d'exactement 42.2 secondes dans le secteur chronométré suivant. Deux autres Toyota Yaris WRC suivent Ogier au général après la 10e spéciale. Evans est 2e à 14.3 secondes et Rovanperä 3e à 50.3 secondes. L'Estonien Ott Tänak a lui été victime deux crevaisons samedi matin, une dans chaque spéciale. N'ayant embarqué qu'une seule roue de secours, le champion du monde 2019 n'a pu terminer la 10e spéciale. Il a perdu toue chance de figurer au classement de l'épreuve. Une ultime spéciale de 18,31 km est prévue samedi peu après midi. Dimanche, quatre spéciales sont programmées à partir de 8h30, avec le départ de la Power Stage, l'ultime secteur chronométré, à 12h18. (Belga)