Il reste deux spéciales (et un peu plus de 50 km) à disputer dimanche, dont la Power Stage, avant l'arrivée peu après 13 heures à Calvi. Abordant les trois spéciales de samedi après-midi avec 17.2 secondes de débours sur l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris WRC), devenu chef de meute depuis la ES9, le Saint-Vithois a pris la 3e place de la spéciale du Cap Corse (ES 10) remportée par le Nord-Irlandais Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) devant Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) qui revenait ainsi à 1.6 seconde de Tänak. Coup de théâtre dans la 11e spéciale, la Toyota de Tänak connaissait un problème. Arrêté, l'Estonien devait changer une roue. Résultat : une perte de 2 minutes 01.2 et la fin des espoirs de victoire pour le leader du championnat. Neuville auteur du scratch reprenait 3.5 secondes sur Evans nouveau leader et pointait à 11.5 secondes de la Fiesta. Dans l'ultime et longue spéciale du jour (47,18 km), Neuville a encore signé le meilleur chrono. Mieux encore, il reprenait 16 secondes à Evans et s'emparait de la première place. "J'ai essayé. Évidemment, nous avons pour mission de ne pas faire d'erreur, mais j'avais un bon feeling avec la voiture. On a peu accéléré depuis ce matin et la tenue de route était plus agréable, alors j'ai pu attaquer", a déclaré Neuville juste après avoir terminé l'ultime spéciale samedi. Ogier, à la traîne vendredi, est bien remonté puisqu'il figure en 3e position après son 2e temps dans l'ES 12 à 3.1 secondes de Neuville. Tänak a aussi limité les dégâts. Troisième de la dernière spéciale, à 9.9 secondes du Belge, il occupe la 6e place à 1:54.5. Le Français Sébastien Loeb (Hyundai i20 WRC) est 8e à 3:21.4. . (Belga)