"Il y a un peu plus d'une semaine, je n'avais pas de copilote et je devais décider avec qui rouler le Monte-Carlo", a rappelé le Saint-Vithois en conférence de presse après la course. "Samedi passé, Martijn a fait connaissance avec mes notes. C'est un copilote expérimenté, mais il ne s'était jamais assis dans une voiture WRC, n'avait aucune expérience avec les ouvreurs et avec tout ce que ce job entraîne. Je voulais bien finir sur le podium, mais je devais rester réaliste." Le podium est finalement bel et bien arrivé. Neuville a gagné une spéciale samedi et dimanche et s'est emparé de la troisième place après la crevaison de Rovanperä. "Le résultat est bon, mais j'aurais préféré gagner", a-t-il confié. "Mais cette année, des pilotes étaient plus forts. Martijn a effectué un excellent travail. La confiance a grandi durant le week-end, j'ai dès lors pu augmenter le rythme. Il y a eu des spéciales moins bonnes, mais aussi de très bonnes. Je veux le féliciter et le remercier pour son travail et ses efforts. Fin février, il sera à nouveau à mes côtés au Rallye d'Arctique. Et s'il fait bien son travail et réalise ce que j'attends de lui, une collaboration plus longue est certainement possible", a poursuivi Neuville, qui se dit "content du podium". (Belga)

"Il y a un peu plus d'une semaine, je n'avais pas de copilote et je devais décider avec qui rouler le Monte-Carlo", a rappelé le Saint-Vithois en conférence de presse après la course. "Samedi passé, Martijn a fait connaissance avec mes notes. C'est un copilote expérimenté, mais il ne s'était jamais assis dans une voiture WRC, n'avait aucune expérience avec les ouvreurs et avec tout ce que ce job entraîne. Je voulais bien finir sur le podium, mais je devais rester réaliste." Le podium est finalement bel et bien arrivé. Neuville a gagné une spéciale samedi et dimanche et s'est emparé de la troisième place après la crevaison de Rovanperä. "Le résultat est bon, mais j'aurais préféré gagner", a-t-il confié. "Mais cette année, des pilotes étaient plus forts. Martijn a effectué un excellent travail. La confiance a grandi durant le week-end, j'ai dès lors pu augmenter le rythme. Il y a eu des spéciales moins bonnes, mais aussi de très bonnes. Je veux le féliciter et le remercier pour son travail et ses efforts. Fin février, il sera à nouveau à mes côtés au Rallye d'Arctique. Et s'il fait bien son travail et réalise ce que j'attends de lui, une collaboration plus longue est certainement possible", a poursuivi Neuville, qui se dit "content du podium". (Belga)