Cinquième de la première spéciale, qui reliait La Bréole à Selonnet sur 20,76 km, Thierry Neuville a signé le scratch dans la seconde spéicale, Avançon - Notre Dame du Laus (20,59 km) devant le champion du monde français Sébastien Ogier (Citroën C3) et l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris). Au général, après deux spéciales, Ott Tänak est en tête avec 9.1 d'avance sur Ogier et 14.3 sur Neuville. "On était les plus rapides mais ce n'est pas suffisant", a twetté Thierry Neuville après l'ES 2. "Nous avons essayé. C'était peut-être un peu risqué mais avec les informations que nous avions, je pensais que ce serait une bonne stratégie", avance le pilote belge, qui a opté pour quatre pneus super tendres et deux pneus cloutés, contrairement aux autres pilotes. Guillaume de Mévius (Citroën C3 R5) occupe la 17e place à 2:23 de Tänak. Vendredi, il y aura au programme deux boucles de trois spéciales, pour un total de 125 kilomètres. Samedi, direction le nord pour retrouver un terrain plus familier. Deux boucles de deux spéciales précèdent la dernière assistance de l'épreuve à Gap et une longue liaison pour rallier Monaco. Le final, dimanche, à travers les massifs des Alpes-Maritimes surplombant la Principauté, est classique. Il y aura deux passages sur le légendaire Col de Turini. (Belga)

Cinquième de la première spéciale, qui reliait La Bréole à Selonnet sur 20,76 km, Thierry Neuville a signé le scratch dans la seconde spéicale, Avançon - Notre Dame du Laus (20,59 km) devant le champion du monde français Sébastien Ogier (Citroën C3) et l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris). Au général, après deux spéciales, Ott Tänak est en tête avec 9.1 d'avance sur Ogier et 14.3 sur Neuville. "On était les plus rapides mais ce n'est pas suffisant", a twetté Thierry Neuville après l'ES 2. "Nous avons essayé. C'était peut-être un peu risqué mais avec les informations que nous avions, je pensais que ce serait une bonne stratégie", avance le pilote belge, qui a opté pour quatre pneus super tendres et deux pneus cloutés, contrairement aux autres pilotes. Guillaume de Mévius (Citroën C3 R5) occupe la 17e place à 2:23 de Tänak. Vendredi, il y aura au programme deux boucles de trois spéciales, pour un total de 125 kilomètres. Samedi, direction le nord pour retrouver un terrain plus familier. Deux boucles de deux spéciales précèdent la dernière assistance de l'épreuve à Gap et une longue liaison pour rallier Monaco. Le final, dimanche, à travers les massifs des Alpes-Maritimes surplombant la Principauté, est classique. Il y aura deux passages sur le légendaire Col de Turini. (Belga)