Deuxième dimanche matin, le Britannique Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) a dû abandonner après avoir percuté un mur de neige à haute vitesse dans l'ES16, la première de la journée. De son côté, Neuville a signé le 2e temps de la première spéciale du jour, à 2.2 secondes de Rovanperä . "Je n'ai pas eu une spéciale parfaite, on doit travailler sur le châssis et je pense qu'on va continuer à pousser", a-t-il déclaré à l'arrivée. Il n'a ensuite pas fait mieux que le 6e chrono dans l'ES17, à 4.1 secondes du scratch signé par son équipier estonien Ott Tänak. "Je ne me sens pas en confiance avec les freinages, j'ai perdu un peu de temps", a-t-il concédé. Neuville va devoir se battre jusqu'au bout pour conserver sa deuxième place car l'écart avec le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1) n'est que de 3.2 secondes. La boucle de deux spéciales sera répétée et l'ultime tronçon, Sarsjöliden (14,23 km), servira de Power Stage et permettra donc de marquer des points supplémentaires au championnat. (Belga)

Deuxième dimanche matin, le Britannique Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) a dû abandonner après avoir percuté un mur de neige à haute vitesse dans l'ES16, la première de la journée. De son côté, Neuville a signé le 2e temps de la première spéciale du jour, à 2.2 secondes de Rovanperä . "Je n'ai pas eu une spéciale parfaite, on doit travailler sur le châssis et je pense qu'on va continuer à pousser", a-t-il déclaré à l'arrivée. Il n'a ensuite pas fait mieux que le 6e chrono dans l'ES17, à 4.1 secondes du scratch signé par son équipier estonien Ott Tänak. "Je ne me sens pas en confiance avec les freinages, j'ai perdu un peu de temps", a-t-il concédé. Neuville va devoir se battre jusqu'au bout pour conserver sa deuxième place car l'écart avec le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1) n'est que de 3.2 secondes. La boucle de deux spéciales sera répétée et l'ultime tronçon, Sarsjöliden (14,23 km), servira de Power Stage et permettra donc de marquer des points supplémentaires au championnat. (Belga)