Ogier, auteur de deux temps scratch samedi (ES11, ES15), est passé en tête samedi après-midi suite à un problème rencontré par l'Estonien Ott Tänak (Toyota) dans la 16e épreuve spéciale, dans laquelle il s'est garé sur le côté de la route. Tänak était en tête du rallye depuis vendredi matin et disposait de 42 secondes d'avance sur Ogier quand il s'est arrêté dans l'ES16 (Sweet Lamb 2). Thierry Neuville avait perdu du temps samedi matin, lors du premier passage dans la même spéciale (ES11, Sweet Lamb 1), passant près d'une minute dans un fossé. "Beaucoup de choses peuvent encore arriver, donc je dois rester calme", a réagi Neuville après la dernière spéciale du jour. "J'ai fait une erreur ce matin et je la paye". Cinq spéciales seront encore au programme dimanche. La Power Stage, qui offre des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides, n'est exceptionnellement pas la dernière mais la deuxième spéciale du jour. Neuville, Tänak et Ogier sont les trois rivaux pour le titre mondial. Avant le Rallye de Grande-Bretagne, Neuville était en tête avec 177 points, devant Tänak (164) et Ogier (154). Il restera deux rallyes après ce week-end: le Rallye d'Espagne (25-28 octobre) et le Rallye d'Australie (15 au 18 novembre). (Belga)

Ogier, auteur de deux temps scratch samedi (ES11, ES15), est passé en tête samedi après-midi suite à un problème rencontré par l'Estonien Ott Tänak (Toyota) dans la 16e épreuve spéciale, dans laquelle il s'est garé sur le côté de la route. Tänak était en tête du rallye depuis vendredi matin et disposait de 42 secondes d'avance sur Ogier quand il s'est arrêté dans l'ES16 (Sweet Lamb 2). Thierry Neuville avait perdu du temps samedi matin, lors du premier passage dans la même spéciale (ES11, Sweet Lamb 1), passant près d'une minute dans un fossé. "Beaucoup de choses peuvent encore arriver, donc je dois rester calme", a réagi Neuville après la dernière spéciale du jour. "J'ai fait une erreur ce matin et je la paye". Cinq spéciales seront encore au programme dimanche. La Power Stage, qui offre des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides, n'est exceptionnellement pas la dernière mais la deuxième spéciale du jour. Neuville, Tänak et Ogier sont les trois rivaux pour le titre mondial. Avant le Rallye de Grande-Bretagne, Neuville était en tête avec 177 points, devant Tänak (164) et Ogier (154). Il restera deux rallyes après ce week-end: le Rallye d'Espagne (25-28 octobre) et le Rallye d'Australie (15 au 18 novembre). (Belga)