Inconstestable homme de la deuxième journée, Tänak avait débuté la journée en 5e position. Il a signé quatre meilleurs chronos dans les dix spéciales samedi. Thierry Neuville a connu une nouvelle journée frustrante. Le Belge devait s'élancer en 2e position et donc aussi nettoyer la piste. Dans la troisième spéciale, il est sorti trop large et a endommagé l'arrière droit de la voiture. Neuville a pu réparer les dégâts lui-même. Craig Breen (Citroën C3 WRC) a connu une mauvaise journée. Dans une épingle, il a endommagé sa suspension arrière gauche qui s'est ensuite brisée. Ogier et Neuville en ont profité pour progresser d'une place chacun. Dans l'après-midi, Neuville a dépassé Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) à grande vitesse et s'est retrouvé à la huitième place. L'appel à la pluie de Neuville a été entendu dans la toute dernière étape de la journée. Le Saint-Vithois a terminé la double étape de 1,27 km sur le sec et s'est mon,tyré le plus rapide. Au cours du deuxième passage d'Ogier, les cieux se sont ouverts. Le Français a perdu 7.5 secondes, Tänak était lui 5.6 secondes plus lent que le leader de Hyundai. En dominant l'épreuve, Tänak s'est replacé dans la course au titre. S'il s'impose dimanche à l'issue des six dernières spéciales (83,96 km) vers 04h15 (belges), il peut être sacré à condition de remporter également la Power Stage et qu'Ogier ne marque pas plus de 7 points. Le Français décrochera sa 6e couronne consécutive s'il termine dans le Top 6 (8 points) et devance Neuville. Notre compatriote doit lui espérer que ses deux concurrents connaissent des problèmes. Il compte 3 points de retard sur Ogier et 20 d'avance sur Tänak. . (Belga)

Inconstestable homme de la deuxième journée, Tänak avait débuté la journée en 5e position. Il a signé quatre meilleurs chronos dans les dix spéciales samedi. Thierry Neuville a connu une nouvelle journée frustrante. Le Belge devait s'élancer en 2e position et donc aussi nettoyer la piste. Dans la troisième spéciale, il est sorti trop large et a endommagé l'arrière droit de la voiture. Neuville a pu réparer les dégâts lui-même. Craig Breen (Citroën C3 WRC) a connu une mauvaise journée. Dans une épingle, il a endommagé sa suspension arrière gauche qui s'est ensuite brisée. Ogier et Neuville en ont profité pour progresser d'une place chacun. Dans l'après-midi, Neuville a dépassé Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) à grande vitesse et s'est retrouvé à la huitième place. L'appel à la pluie de Neuville a été entendu dans la toute dernière étape de la journée. Le Saint-Vithois a terminé la double étape de 1,27 km sur le sec et s'est mon,tyré le plus rapide. Au cours du deuxième passage d'Ogier, les cieux se sont ouverts. Le Français a perdu 7.5 secondes, Tänak était lui 5.6 secondes plus lent que le leader de Hyundai. En dominant l'épreuve, Tänak s'est replacé dans la course au titre. S'il s'impose dimanche à l'issue des six dernières spéciales (83,96 km) vers 04h15 (belges), il peut être sacré à condition de remporter également la Power Stage et qu'Ogier ne marque pas plus de 7 points. Le Français décrochera sa 6e couronne consécutive s'il termine dans le Top 6 (8 points) et devance Neuville. Notre compatriote doit lui espérer que ses deux concurrents connaissent des problèmes. Il compte 3 points de retard sur Ogier et 20 d'avance sur Tänak. . (Belga)