Septième à la mi-journé à plus de deux minutes de Tänak, Neuville, n'a pas réussi à améliorer sa situation dans la première spéciale de l'après-midi, la 13e en tout, Coiluna-Loelle (14,97 km). Huitième, il concédait 10 nouvelles secondes à Tänak, le plus rapide. Scénario identique dans la spéciale suivante, Monti di Ala' (28,21 km): le scratch pour Tänak et le huitième temps pour Neuville, à 16 secondes de l'Estonien. La journée s'est achevée par la spéciale de Monte Lerno (28,8 km). Neuville a cette fois réalisé le troisième chrono, à 5.5 de Tänak. Son retard est désormais de 2:32.4. "J'attendais plus de cette journée", a commenté Neuville. "La voiture n'a pas fonctionné comme je le voulais. J'ai essayé différents paramètres et testé certaines choses. Nous avons appris certains choses, mais la journée ne s'est pas déroulée comme espéré." Le Français Sébastien Ogier, leader au championnat du monde, a pu repartir, mais en WRC2 (avec des pénalités donc) après un bris de suspension la veille qui l'a forcé à se retirer pour la journée. Le sextuple champion du monde vise les points de la Powerstage. Ogier (142 points) est en tête du championnat avec 2 points d'avance sur Tänak et 10 sur Neuville. Dimanche, trois spéciales sont au programme avant la Power Stage Sassari-Argentiera. (Belga)