Victorieux en ouverture à Monte-Carlo de son 80e rallye, Loeb, 48 ans, reviendra au Portugal pour la 4e manche de la saison, dans le cadre du programme partiel conclu avec M-Sport. Dix ans après le dernier de ses neuf titres mondiaux, un record, Loeb effectue depuis 2013 quelques rallyes WRC mais pas de saison complète. Absent en 2021, il était revenu à Monte-Carlo cette année avec un nouveau record, devenant le pilote le plus âgé vainqueur d'une manche mondiale (à 47 ans et 10 mois). Au Portugal, où il s'est imposé en 2007 et 2009, il sera encore accompagné par Isabelle Galmiche, devenue au Monte-Carlo la première femme copilote à gagner un Rallye WRC depuis 1997. "Piloter la Puma est l'un de mes meilleurs souvenirs de rallye ; gagner le Monte-Carlo après si longtemps était incroyable", a expliqué Loeb dans un communiqué de M-Sport, ajoutant que le choix du Portugal avait été "très simple" car il voulait "faire un rallye sur terre". Loeb s'aligne cette saison dans plusieurs disciplines, entre le Dakar, le championnat du monde de rallye-raid, le championnat de SUV électriques Extreme E et au moins la manche d'ouverture, au Portugal fin avril, du championnat allemand de voitures de tourisme (DTM). La présence de Loeb, et celle probable d'Ogier, sera un coup de projecteur pour le WRC, dominé après deux manches par le jeune Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), 46 points, devant Thierry Neuville (Hyundai), 2e avec 32 unités. Après huit semaines de pause, le WRC reprend ce week-end avec le Rallye de Croatie. (Belga)

Victorieux en ouverture à Monte-Carlo de son 80e rallye, Loeb, 48 ans, reviendra au Portugal pour la 4e manche de la saison, dans le cadre du programme partiel conclu avec M-Sport. Dix ans après le dernier de ses neuf titres mondiaux, un record, Loeb effectue depuis 2013 quelques rallyes WRC mais pas de saison complète. Absent en 2021, il était revenu à Monte-Carlo cette année avec un nouveau record, devenant le pilote le plus âgé vainqueur d'une manche mondiale (à 47 ans et 10 mois). Au Portugal, où il s'est imposé en 2007 et 2009, il sera encore accompagné par Isabelle Galmiche, devenue au Monte-Carlo la première femme copilote à gagner un Rallye WRC depuis 1997. "Piloter la Puma est l'un de mes meilleurs souvenirs de rallye ; gagner le Monte-Carlo après si longtemps était incroyable", a expliqué Loeb dans un communiqué de M-Sport, ajoutant que le choix du Portugal avait été "très simple" car il voulait "faire un rallye sur terre". Loeb s'aligne cette saison dans plusieurs disciplines, entre le Dakar, le championnat du monde de rallye-raid, le championnat de SUV électriques Extreme E et au moins la manche d'ouverture, au Portugal fin avril, du championnat allemand de voitures de tourisme (DTM). La présence de Loeb, et celle probable d'Ogier, sera un coup de projecteur pour le WRC, dominé après deux manches par le jeune Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), 46 points, devant Thierry Neuville (Hyundai), 2e avec 32 unités. Après huit semaines de pause, le WRC reprend ce week-end avec le Rallye de Croatie. (Belga)