"Dans l'ensemble, je suis satisfait de la deuxième journée de course, même si cela aurait pu être encore mieux si je n'avais pas eu un pneu crevé", a déclaré de Mévius. "C'est arrivé dans la deuxième spéciale de la journée. C'est incompréhensible. Nous n'avons pas quitté les traces des WRC et pourtant nous avons eu une crevaison. C'est incompréhensible. Nous perdons environ une minute et demie sur la WRC2 la plus rapide. Cet après-midi, nous avons fait un choix de pneus prudent. La première et la dernière étape ont toujours donné lieu à un bon temps. Nous sommes treizième au général et troisième de la WRC2, à sept secondes de la deuxième place. Le bilan est positif, même s'il aurait pu être encore meilleur sans la crevaison. Mais de telles choses font partie du sport. Samedi, une journée difficile avec de nombreuses ascensions, nous serons donc certainement confrontés à la neige et au verglas". . (Belga)

"Dans l'ensemble, je suis satisfait de la deuxième journée de course, même si cela aurait pu être encore mieux si je n'avais pas eu un pneu crevé", a déclaré de Mévius. "C'est arrivé dans la deuxième spéciale de la journée. C'est incompréhensible. Nous n'avons pas quitté les traces des WRC et pourtant nous avons eu une crevaison. C'est incompréhensible. Nous perdons environ une minute et demie sur la WRC2 la plus rapide. Cet après-midi, nous avons fait un choix de pneus prudent. La première et la dernière étape ont toujours donné lieu à un bon temps. Nous sommes treizième au général et troisième de la WRC2, à sept secondes de la deuxième place. Le bilan est positif, même s'il aurait pu être encore meilleur sans la crevaison. Mais de telles choses font partie du sport. Samedi, une journée difficile avec de nombreuses ascensions, nous serons donc certainement confrontés à la neige et au verglas". . (Belga)