Vandenhaute, 58 ans, a rejoint le RSCA en tant que conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt au mois de janvier dernier.

"J'ai commencé au RCSA comme conseiller externe. Et honnêtement j'ai été surpris par la situation financière du club. Mais en même temps, j'étais agréablement surpris par le nombre de bonnes personnes au club. Et surtout par l'ambition qui y règne", a expliqué Vandenhaute.

Anderlecht a pour slogan "In youth we trust". Le club n'a d'ailleurs pas hésité à donner sa chance à de nombreux jeunes au cours de la saison. "Nous avons estimé que nous devions et pouvions faire mieux dans l'exécution", a poursuivi Vandehaute. "Il y a une dizaine de jours Marc (Coucke) m'a dit au téléphone 'Wouter, je pense à me retirer comme président et j'aimerais te demander de reprendre mon rôle.' Je suis vraiment fier de prendre ce rôle et je vais essayer d'être le meilleur serviteur possible du club. Ce n'est pas une question qu'Anderlecht veut revenir, non. Anderlecht va revenir", promet Vandenhaute.

Marc Coucke ne quitte pas pour autant le club qu'il a racheté il y a deux ans. Il a démissionné de son poste de président, mais reste, via sa société d'investissement Alychlo, "un actionnaire principal ambitieux".

Vandenhaute, 58 ans, a rejoint le RSCA en tant que conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt au mois de janvier dernier. "J'ai commencé au RCSA comme conseiller externe. Et honnêtement j'ai été surpris par la situation financière du club. Mais en même temps, j'étais agréablement surpris par le nombre de bonnes personnes au club. Et surtout par l'ambition qui y règne", a expliqué Vandenhaute. Anderlecht a pour slogan "In youth we trust". Le club n'a d'ailleurs pas hésité à donner sa chance à de nombreux jeunes au cours de la saison. "Nous avons estimé que nous devions et pouvions faire mieux dans l'exécution", a poursuivi Vandehaute. "Il y a une dizaine de jours Marc (Coucke) m'a dit au téléphone 'Wouter, je pense à me retirer comme président et j'aimerais te demander de reprendre mon rôle.' Je suis vraiment fier de prendre ce rôle et je vais essayer d'être le meilleur serviteur possible du club. Ce n'est pas une question qu'Anderlecht veut revenir, non. Anderlecht va revenir", promet Vandenhaute. Marc Coucke ne quitte pas pour autant le club qu'il a racheté il y a deux ans. Il a démissionné de son poste de président, mais reste, via sa société d'investissement Alychlo, "un actionnaire principal ambitieux".