Wout Van Aert est en manque de victoire. Dimanche dernier encore, il a signé sa 12e deuxième place de la saison à Zonhoven, après un départ compliqué. Le Belge, champion du monde en titre, n'a, pour l'heure, qu'une seule victoire à faire valoir à son tableau de chasse 2018-2019, le 18 octobre à Aardooie. A l'approche de la Coupe de Monde de Namur, Van Aert doit toutefois avoir l'esprit plus léger après la signature, en début de semaine, de son contrat avec l'équipe Jumbo-Visma pour laquelle il roulera dès le 1er mars 2019. A Namur, l'an dernier, Van Aert avait signé la seule victoire belge de la journée au terme d'une véritable démonstration dans la 6e manche de la Coupe du Monde disputée sur le très difficile circuit de la Citadelle. En s'imposant pour la première fois chez les élites à Namur (2 victoires en U23), Van Aert avait signé son 5e succès de la campagne 2017-2018, après deux défaites consécutives face à Mathieu Van der Poel. Le coureur néerlandais aux 15 succès cette saison reste en tout cas le grand favori dimanche de la manche namuroise de la Coupe du Monde chez les élites hommes. "Mathieu est inaccessible", avait indiqué Van Aert après sa 2e place à Zonhoven. "Cela fait un petit temps mais bon, rien ne dure éternellement et je ne vais pas abandonner. Je reviens de mon stage avec un bon sentiment et je me concentre sur ce qui est à venir". 283 cyclocrossmen et women, représentant 21 pays et 4 continents, sont inscrits dans les 4 courses prévues au programme de la Coupe du Monde de dimanche à Namur. Le parcours annoncé en début de semaine par l'organisateur Erwin Vervecken (Golazo) est inchangé, sauf au niveau de l'arrivée qui a été légèrement déplacée pour cause de travaux sur l'Esplanade de la Citadelle. Alors que les 5 champions du monde de cyclocross étaient annoncés à Namur, ce qui aurait été une première dans l'histoire de la discipline, on a appris jeudi le forfait sur blessure au genou de la Britannique Evie Richards, championne du monde U23 et lauréate à Namur en 2017. On suivra, côté belge chez les élites dames, la prestation de la championne du monde Sanne Cant qui a signé dimanche son 5e succès de la saison à Zonhoven et qui doit prendre une revanche sur un résultat en demi-teinte (12e) il y a un an à Namur. A la Coupe du Monde, les leaders actuels sont chez les élites le Belge Toon Aerts et la Néerlandaise Marianne Vos, chez les espoirs (U23) le Britannique Pidcock et chez les juniors le Belge Witse Meeussen. (Belga)

Wout Van Aert est en manque de victoire. Dimanche dernier encore, il a signé sa 12e deuxième place de la saison à Zonhoven, après un départ compliqué. Le Belge, champion du monde en titre, n'a, pour l'heure, qu'une seule victoire à faire valoir à son tableau de chasse 2018-2019, le 18 octobre à Aardooie. A l'approche de la Coupe de Monde de Namur, Van Aert doit toutefois avoir l'esprit plus léger après la signature, en début de semaine, de son contrat avec l'équipe Jumbo-Visma pour laquelle il roulera dès le 1er mars 2019. A Namur, l'an dernier, Van Aert avait signé la seule victoire belge de la journée au terme d'une véritable démonstration dans la 6e manche de la Coupe du Monde disputée sur le très difficile circuit de la Citadelle. En s'imposant pour la première fois chez les élites à Namur (2 victoires en U23), Van Aert avait signé son 5e succès de la campagne 2017-2018, après deux défaites consécutives face à Mathieu Van der Poel. Le coureur néerlandais aux 15 succès cette saison reste en tout cas le grand favori dimanche de la manche namuroise de la Coupe du Monde chez les élites hommes. "Mathieu est inaccessible", avait indiqué Van Aert après sa 2e place à Zonhoven. "Cela fait un petit temps mais bon, rien ne dure éternellement et je ne vais pas abandonner. Je reviens de mon stage avec un bon sentiment et je me concentre sur ce qui est à venir". 283 cyclocrossmen et women, représentant 21 pays et 4 continents, sont inscrits dans les 4 courses prévues au programme de la Coupe du Monde de dimanche à Namur. Le parcours annoncé en début de semaine par l'organisateur Erwin Vervecken (Golazo) est inchangé, sauf au niveau de l'arrivée qui a été légèrement déplacée pour cause de travaux sur l'Esplanade de la Citadelle. Alors que les 5 champions du monde de cyclocross étaient annoncés à Namur, ce qui aurait été une première dans l'histoire de la discipline, on a appris jeudi le forfait sur blessure au genou de la Britannique Evie Richards, championne du monde U23 et lauréate à Namur en 2017. On suivra, côté belge chez les élites dames, la prestation de la championne du monde Sanne Cant qui a signé dimanche son 5e succès de la saison à Zonhoven et qui doit prendre une revanche sur un résultat en demi-teinte (12e) il y a un an à Namur. A la Coupe du Monde, les leaders actuels sont chez les élites le Belge Toon Aerts et la Néerlandaise Marianne Vos, chez les espoirs (U23) le Britannique Pidcock et chez les juniors le Belge Witse Meeussen. (Belga)