Wout van Aert a été l'un des grands protagonistes de la saison condensée du cyclisme. Entre la reprise le 1er août et sa dernière course le 18 octobre, il a remporté les Strade Bianche, Milan-Sanremo, une étape et le classement par points du Dauphiné, le championnat de Belgique du contre-la-montre et deux étapes du Tour, où il a travaillé pour Primoz Roglic et fini premier Belge, avec une 20e place finale. Aux Mondiaux d'Imola, Van Aert a décroché deux médailles d'argent, sur le chrono (derrière Filippo Ganna) et l'épreuve en ligne (derrière Julian Alaphilippe). Le coureur de Jumbo-Visma a fini sa saison sur route par une deuxième place au Tour des Flandres au terme d'un sprint palpitant avec son éternel rival Mathieu van der Poel. En cross, Van Aert s'était adjugé le Krawatencross à Lille, terminant cinquième au championnat de Belgique et quatrième aux Mondiaux. "C'était une année très particulière et ce trophée n'est pas une surprise complète pour moi", a confié Van Aert. "Mais cela ne le rend pas moins beau. D'autant que c'est mon premier Vélo de Cristal." Son moment fort de 2020? "Mon c?ur balance entre les Strade Bianche et Milan-Sanremo (rires). Parlons donc de la 'Semaine italienne'." En 2021, avec les classiques printanières, les Jeux Olympiques de Tokyo, le Tour et les Mondiaux à domicile, Van Aert trouvera de beaux objectifs sur sa route. "Je n'ai que 26 ans. Un âge où je dois encore pouvoir progresser chaque année. Il y a certainement encore des possibilités de m'améliorer. La vitesse de mon démarrage par exemple. Cela peut être une arme dans la lutte contre des gars comme Julian Alaphilippe." Le quotidien néerlandophone a dévoilé cette année ses récompense au compte-gouttes. Ces derniers jours, Tim Declercq a remporté le prix de l'Équipier de l'année, Thibau Nys a lui été élu Jeune de l'année, Allan Peiper est le Directeur sportif de l'année et Lotte Kopecky a reçu le Vélo de Cristal féminin. (Belga)

Wout van Aert a été l'un des grands protagonistes de la saison condensée du cyclisme. Entre la reprise le 1er août et sa dernière course le 18 octobre, il a remporté les Strade Bianche, Milan-Sanremo, une étape et le classement par points du Dauphiné, le championnat de Belgique du contre-la-montre et deux étapes du Tour, où il a travaillé pour Primoz Roglic et fini premier Belge, avec une 20e place finale. Aux Mondiaux d'Imola, Van Aert a décroché deux médailles d'argent, sur le chrono (derrière Filippo Ganna) et l'épreuve en ligne (derrière Julian Alaphilippe). Le coureur de Jumbo-Visma a fini sa saison sur route par une deuxième place au Tour des Flandres au terme d'un sprint palpitant avec son éternel rival Mathieu van der Poel. En cross, Van Aert s'était adjugé le Krawatencross à Lille, terminant cinquième au championnat de Belgique et quatrième aux Mondiaux. "C'était une année très particulière et ce trophée n'est pas une surprise complète pour moi", a confié Van Aert. "Mais cela ne le rend pas moins beau. D'autant que c'est mon premier Vélo de Cristal." Son moment fort de 2020? "Mon c?ur balance entre les Strade Bianche et Milan-Sanremo (rires). Parlons donc de la 'Semaine italienne'." En 2021, avec les classiques printanières, les Jeux Olympiques de Tokyo, le Tour et les Mondiaux à domicile, Van Aert trouvera de beaux objectifs sur sa route. "Je n'ai que 26 ans. Un âge où je dois encore pouvoir progresser chaque année. Il y a certainement encore des possibilités de m'améliorer. La vitesse de mon démarrage par exemple. Cela peut être une arme dans la lutte contre des gars comme Julian Alaphilippe." Le quotidien néerlandophone a dévoilé cette année ses récompense au compte-gouttes. Ces derniers jours, Tim Declercq a remporté le prix de l'Équipier de l'année, Thibau Nys a lui été élu Jeune de l'année, Allan Peiper est le Directeur sportif de l'année et Lotte Kopecky a reçu le Vélo de Cristal féminin. (Belga)