Le quatuor britannique, composé dans l'ordre de Georgia Taylor-Brown, Ben Dijkstra, Sophie Coldwell et Alex Yee, a conclu ce deuxième relais mixte de la saison de WTS en 1h23:14, devant les Suisse (1h23:56) et la France (1h24:04), championne du monde et d'Europe en titre. En raison d'un stage en altitude des ses meilleurs représentants (Valérie Barthelemy, Claire Michel, Jelle Geens et Marten Van Riel) la Belgique avait délégué Charlotte Deldaele, Hanne De Vet, Noah Servais et Dries Matthys pour défendre les couleurs de la Belgique. La jeune génération des triathlètes belges a rapidement été versée dans un deuxième groupe de poursuivants derrière l'équipe britannique qui a fait toute la course en tête. Dixième au terme des deux premiers relais, la Belgique a cédé deux positions par la suite pour finir en queue de peloton. La prochaine épreuve de relais mixte, le 7 juillet à Hambourg, fera office de championnat du monde de la discipline, qui fera son entrée dans le programme olympique en 2020 à Tokyo. . (Belga)