Une trentaine de secondes après la tête de course, Michel est sortie de l'eau en 27e position, 6 places derrière Barthelemy. Toutes deux ont réussi à faire partie d'un important peloton d'une vingtaine de triathlètes durant la partie vélo. A la mi-course, l'Américaine Taylor Knibb et la Néérlandaise Maya Kingma se sont extirpées de ce groupe pour rallier la 2e transition avec 2 minutes d'avance sur le peloton et les deux Belges. Knibb, championne du monde espoirs en 2018, 23 ans, a pris les commandes dans les premiers kilomètres de la course à pied, devant la Néerlandaise et sa compatriote Summer Rappaport. Claire Michel a quant à elle réussi à suivre un groupe de poursuivantes pour le podium jusqu'à 3 kilomètres de l'arrivée. A l'avant, Knibb a bouclé la distance en 1h54:27, 30 secondes devant Rappaport (1h54:57), Kingma suivant 38 secondes plus tard (1h55:05). Au final, Claire Michel est arrivée 9e à 1:12 de la gagnante, en 1h55:39, tandis que Barthelemy a franchi la ligne en 16e position, en 1h56:39. Les deux triathlètes belges sont actuellement dans les points au classement olympique pour participer dans un peu plus de deux mois aux JO de Tokyo. La course masculine a eu lieu plus tard dans la journée. (Belga)

Une trentaine de secondes après la tête de course, Michel est sortie de l'eau en 27e position, 6 places derrière Barthelemy. Toutes deux ont réussi à faire partie d'un important peloton d'une vingtaine de triathlètes durant la partie vélo. A la mi-course, l'Américaine Taylor Knibb et la Néérlandaise Maya Kingma se sont extirpées de ce groupe pour rallier la 2e transition avec 2 minutes d'avance sur le peloton et les deux Belges. Knibb, championne du monde espoirs en 2018, 23 ans, a pris les commandes dans les premiers kilomètres de la course à pied, devant la Néerlandaise et sa compatriote Summer Rappaport. Claire Michel a quant à elle réussi à suivre un groupe de poursuivantes pour le podium jusqu'à 3 kilomètres de l'arrivée. A l'avant, Knibb a bouclé la distance en 1h54:27, 30 secondes devant Rappaport (1h54:57), Kingma suivant 38 secondes plus tard (1h55:05). Au final, Claire Michel est arrivée 9e à 1:12 de la gagnante, en 1h55:39, tandis que Barthelemy a franchi la ligne en 16e position, en 1h56:39. Les deux triathlètes belges sont actuellement dans les points au classement olympique pour participer dans un peu plus de deux mois aux JO de Tokyo. La course masculine a eu lieu plus tard dans la journée. (Belga)