Les deux premiers de chaque demi-finale se qualifiaient directement en finale A, prévue dimanche. Les deux chronos les plus rapides parmi les autres engagés avançaient également en finale. La Belgique devait donc espérer que personne ne fasse mieux qu'elle dans les autres séries. Les Tornados ont dû se contenter du dixième chrono de l'ensemble des participants. Ils disputeront la finale B (lundi à 2h22 heure belge). Cuba (3:04.97) et le Brésil (3:05.05) sont les derniers qualifiés. Le meilleur chrono est à mettre à l'actif de Trinidad & Tobago (3:02.51). Les Tornados disputaient les World Relays avec les frères Dylan et Kevin Borlée, Julien Watrin et Michael Rossaert, nouveau venu dans l'équipe belge. Ce dernier remplace Jonathan Borlée, forfait en raison d'une contracture à l'ischio gauche. Quatrièmes des Jeux de Rio, les Belgian Tornados visaient à Nassau une sélection définitive aux Mondiaux de Londres (en août). Pour cela, ils devaient terminer dans le top-huit, ce qui n'a pas réussi. Toutefois, leur participation n'est pas encore compromise, ils devraient pouvoir se classer parmi les qualifiés au terme de la période de qualification. En 2015, les Belges avaient décroché le bronze aux World Relays. Le quatuor était formé par les frères Borlée et Watrin. Le mois dernier, les Tornados ont décroché l'argent à l'Euro indoor de Belgrade, avec Kevin et Dylan Borlée, Watrin et Robin Vanderbemden. Le record de Belgique, réalisé à Rio par les trois Borlée et Watrin, est de 2:58.52. (Belga)

Les deux premiers de chaque demi-finale se qualifiaient directement en finale A, prévue dimanche. Les deux chronos les plus rapides parmi les autres engagés avançaient également en finale. La Belgique devait donc espérer que personne ne fasse mieux qu'elle dans les autres séries. Les Tornados ont dû se contenter du dixième chrono de l'ensemble des participants. Ils disputeront la finale B (lundi à 2h22 heure belge). Cuba (3:04.97) et le Brésil (3:05.05) sont les derniers qualifiés. Le meilleur chrono est à mettre à l'actif de Trinidad & Tobago (3:02.51). Les Tornados disputaient les World Relays avec les frères Dylan et Kevin Borlée, Julien Watrin et Michael Rossaert, nouveau venu dans l'équipe belge. Ce dernier remplace Jonathan Borlée, forfait en raison d'une contracture à l'ischio gauche. Quatrièmes des Jeux de Rio, les Belgian Tornados visaient à Nassau une sélection définitive aux Mondiaux de Londres (en août). Pour cela, ils devaient terminer dans le top-huit, ce qui n'a pas réussi. Toutefois, leur participation n'est pas encore compromise, ils devraient pouvoir se classer parmi les qualifiés au terme de la période de qualification. En 2015, les Belges avaient décroché le bronze aux World Relays. Le quatuor était formé par les frères Borlée et Watrin. Le mois dernier, les Tornados ont décroché l'argent à l'Euro indoor de Belgrade, avec Kevin et Dylan Borlée, Watrin et Robin Vanderbemden. Le record de Belgique, réalisé à Rio par les trois Borlée et Watrin, est de 2:58.52. (Belga)