"On a eu du mal à rentrer dans cette partie, mais on s'est quand même offert quelques occasions en deuxième mi-temps. Mais on ne peut en aucun cas se déclarer satisfaites", a poursuivi le défenseuse de Braxgata. "On aurait dit que les Espagnoles avaient plus que nous envie de gagner. Mais bon la pluie a également joué un rôle. La pelouse était trop lente et c'était à notre désavantage. Mais d'un autre côté ce n'est certainement pas une excuse, parce qu'il pleuvait aussi pour les Espagnoles..." Résultat des courses c'est la Corée du Sud, deuxième du groupe A, que les Red Panthers, finalement troisièmes du groupe B, devront se farcir en quarts jeudi. "Je suis confiante", coupe Aline Fobe. "C'est même mieux pour nous que la Chine, qu'on aurait affrontée en terminant premières. Il y a deux ans lors de la World League à Brasschaat, la Corée avait déchiré notre ticket pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Le moment de le lui faire payer cash est donc déjà arrivé. L'heure de la vengeance a sonné et on ne va certainement pas arriver en retard", promet Aline Fobe. (Belga)

"On a eu du mal à rentrer dans cette partie, mais on s'est quand même offert quelques occasions en deuxième mi-temps. Mais on ne peut en aucun cas se déclarer satisfaites", a poursuivi le défenseuse de Braxgata. "On aurait dit que les Espagnoles avaient plus que nous envie de gagner. Mais bon la pluie a également joué un rôle. La pelouse était trop lente et c'était à notre désavantage. Mais d'un autre côté ce n'est certainement pas une excuse, parce qu'il pleuvait aussi pour les Espagnoles..." Résultat des courses c'est la Corée du Sud, deuxième du groupe A, que les Red Panthers, finalement troisièmes du groupe B, devront se farcir en quarts jeudi. "Je suis confiante", coupe Aline Fobe. "C'est même mieux pour nous que la Chine, qu'on aurait affrontée en terminant premières. Il y a deux ans lors de la World League à Brasschaat, la Corée avait déchiré notre ticket pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Le moment de le lui faire payer cash est donc déjà arrivé. L'heure de la vengeance a sonné et on ne va certainement pas arriver en retard", promet Aline Fobe. (Belga)