Charlotte Leys a inscrit 9 points, comme la Russe Natalia Malykh, et Helene Rousseaux 8. La Russe Yana Shcherban a été la joueuse la plus performante avec 10 points Vendredi, les Yellow Tigers avaient perdu leur match d'ouverture contre la Turquie sur le même score. Dimanche, la sélection de Gert Vande Broek affrontera les Pays-Bas. La semaine prochaine, les volleyeuses belges s'envoleront pour la Chine, où elles affronteront, à Macao, la Chine (17 juin), le Brésil (18 juin) et la Serbie (19 juin). La semaine suivante, elles joueront à Ankara contre la Turquie (24 juin), le Brésil (25 juin) et l'Italie (26 juin). C'est la troisième fois que la Belgique participe à cette compétition. En 2014, les Yellow Tigers avaient remporté le groupe mondial 2 contre les Pays-Bas et participé au Final 6 au Japon. Promue dans le groupe mondial 1, les Belges avaient terminé à la 10e place en 2015. Gert Vande Broek espère maintenir l'équipe dans le groupe mondial. Ce qui signifie éviter la douzième place. (Belga)

Charlotte Leys a inscrit 9 points, comme la Russe Natalia Malykh, et Helene Rousseaux 8. La Russe Yana Shcherban a été la joueuse la plus performante avec 10 points Vendredi, les Yellow Tigers avaient perdu leur match d'ouverture contre la Turquie sur le même score. Dimanche, la sélection de Gert Vande Broek affrontera les Pays-Bas. La semaine prochaine, les volleyeuses belges s'envoleront pour la Chine, où elles affronteront, à Macao, la Chine (17 juin), le Brésil (18 juin) et la Serbie (19 juin). La semaine suivante, elles joueront à Ankara contre la Turquie (24 juin), le Brésil (25 juin) et l'Italie (26 juin). C'est la troisième fois que la Belgique participe à cette compétition. En 2014, les Yellow Tigers avaient remporté le groupe mondial 2 contre les Pays-Bas et participé au Final 6 au Japon. Promue dans le groupe mondial 1, les Belges avaient terminé à la 10e place en 2015. Gert Vande Broek espère maintenir l'équipe dans le groupe mondial. Ce qui signifie éviter la douzième place. (Belga)