World Athletics (WA) a jeté son dévolu sur weekend là car aucune épreuve de Diamond League n'est au programme, contrairement à la semaine suivante avec les meetings de Shanghai (13 août) et Gateshead (16 août). "Le but de cette fenêtre protégée est de permettre aux athlètes de prendre part aux championnats nationaux sans conflit d'agenda", a écrit WA dans son communiqué en "encourageant les fédérations membres à organiser leur Nationaux à ce moment-là". "Personne ne peut prédire l'avenir en ces temps sans précédent, mais nous savons que différents pays en sont à des stades distincts de gestion de cette pandémie", a déclaré le président de l'instance Sebastian Coe. "Nous essayons donc de donner une structure à nos athlètes et à nos fédérations membres afin qu'ils puissent commencer à planifier l'année à venir. Si c'est possible, nous programmerons une saison extérieure tardive, d'août à octobre, pour aider nos athlètes à se situer après les perturbations de cette année." C'est donc par des championnats nationaux, moins influencés par les restrictions de voyage, que WA veut reprendre sa saison. La Commission des athlètes a indiqué que ses membres émettaient quand même le désir d'avoir des compétitions de haut niveau cette saison. Dans cette optique, WA s'est engagé à planifier des rendez-vous internationaux tard dans la saison afin de préparer les athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo, désormais prévus en 2021. Après les reports des rendez-vous de Doha (17 avril), dans une ville chinoise encore à définir (9 mai), Stockholm (24 mai), Naples (28 mai) et Rabat (31 mai), la Diamond League doit désormais s'ouvrir à Eugene, aux Etats-Unis, le 7 juin. Pour rappel, les qualifications olympiques sont suspendues jusqu'au 30 novembre 2020. (Belga)

World Athletics (WA) a jeté son dévolu sur weekend là car aucune épreuve de Diamond League n'est au programme, contrairement à la semaine suivante avec les meetings de Shanghai (13 août) et Gateshead (16 août). "Le but de cette fenêtre protégée est de permettre aux athlètes de prendre part aux championnats nationaux sans conflit d'agenda", a écrit WA dans son communiqué en "encourageant les fédérations membres à organiser leur Nationaux à ce moment-là". "Personne ne peut prédire l'avenir en ces temps sans précédent, mais nous savons que différents pays en sont à des stades distincts de gestion de cette pandémie", a déclaré le président de l'instance Sebastian Coe. "Nous essayons donc de donner une structure à nos athlètes et à nos fédérations membres afin qu'ils puissent commencer à planifier l'année à venir. Si c'est possible, nous programmerons une saison extérieure tardive, d'août à octobre, pour aider nos athlètes à se situer après les perturbations de cette année." C'est donc par des championnats nationaux, moins influencés par les restrictions de voyage, que WA veut reprendre sa saison. La Commission des athlètes a indiqué que ses membres émettaient quand même le désir d'avoir des compétitions de haut niveau cette saison. Dans cette optique, WA s'est engagé à planifier des rendez-vous internationaux tard dans la saison afin de préparer les athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo, désormais prévus en 2021. Après les reports des rendez-vous de Doha (17 avril), dans une ville chinoise encore à définir (9 mai), Stockholm (24 mai), Naples (28 mai) et Rabat (31 mai), la Diamond League doit désormais s'ouvrir à Eugene, aux Etats-Unis, le 7 juin. Pour rappel, les qualifications olympiques sont suspendues jusqu'au 30 novembre 2020. (Belga)