Quand Anderlecht est allé jouer à Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions, Axel Witsel et Marcin Wasilewski se sont serré la main avant le match. Mais les images n'ont pas été diffusées en direct, le réalisateur a donné un autre plan au même moment. L'UEFA aurait craint un refus du Polonais, ce qui aurait été mauvais pour sa campagne de fair-play.

Axel Witsel : " J'avais dit que je ferais le pas, que j'irais vers lui. Il était un peu réticent mais il a quand même accepté ma poignée de main. "

Tu as plusieurs fois essayé de le rencontrer pour une bonne discussion. Tu penses que ça se fera un jour ou tu en as fait ton deuil ?

" Ça fait longtemps que j'en ai fait mon deuil. J'ai la conscience tranquille. J'ai fait tout ce que je pouvais faire, toutes les démarches possibles. Tant pis, il y a des choses bien plus graves dans la vie. "

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans votre Sport/Foot Magazine

Quand Anderlecht est allé jouer à Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions, Axel Witsel et Marcin Wasilewski se sont serré la main avant le match. Mais les images n'ont pas été diffusées en direct, le réalisateur a donné un autre plan au même moment. L'UEFA aurait craint un refus du Polonais, ce qui aurait été mauvais pour sa campagne de fair-play.Axel Witsel : " J'avais dit que je ferais le pas, que j'irais vers lui. Il était un peu réticent mais il a quand même accepté ma poignée de main. "Tu as plusieurs fois essayé de le rencontrer pour une bonne discussion. Tu penses que ça se fera un jour ou tu en as fait ton deuil ?" Ça fait longtemps que j'en ai fait mon deuil. J'ai la conscience tranquille. J'ai fait tout ce que je pouvais faire, toutes les démarches possibles. Tant pis, il y a des choses bien plus graves dans la vie. "Par Pierre DanvoyeRetrouvez l'intégralité de l'interview dans votre Sport/Foot Magazine