Milos Raonic savait que David Goffin serait difficile à manoeuvrer, mais sur gazon, une surface qui convient parfaitement à son tennis tout en puissance, il ne s'imaginait pas se retrouver aussi mal embarqué. "Après la perte du deuxième set, je devais changer quelque chose. Je lui donnais trop de rythme, il y avait trop de longs échanges, ce qui lui permettait de bien sentir la balle. Goffin a un beau tennis, mais je ne peux pas jouer comme lui. Il fallait que je lui rentre plus dedans, quitte à faire des fautes, et que je varie plus mon service, car il le retournait très bien. J'ai vu dans le troisième set que cela le sortait de son élément. C'était un signe qu'il fallait l'exploiter." Du coup, c'est Milos Raonic qui pourra défier ce mercredi l'Américain Sam Querrey (ATP 41), le tombeur de Novak Djokovic (ATP 1), avec la perspective d'atteindre une deuxième fois le dernier carré à Wimbledon. "C'est incroyable ce que Sam a fait. Et ce n'était pas évident de gagner le match suivant. Cela prouve qu'il est en forme. Nous avons un tennis similaire. Le service sera évidemment très important. Le vainqueur sera celui qui aura réussi à déstabiliser l'autre." (Belga)

Milos Raonic savait que David Goffin serait difficile à manoeuvrer, mais sur gazon, une surface qui convient parfaitement à son tennis tout en puissance, il ne s'imaginait pas se retrouver aussi mal embarqué. "Après la perte du deuxième set, je devais changer quelque chose. Je lui donnais trop de rythme, il y avait trop de longs échanges, ce qui lui permettait de bien sentir la balle. Goffin a un beau tennis, mais je ne peux pas jouer comme lui. Il fallait que je lui rentre plus dedans, quitte à faire des fautes, et que je varie plus mon service, car il le retournait très bien. J'ai vu dans le troisième set que cela le sortait de son élément. C'était un signe qu'il fallait l'exploiter." Du coup, c'est Milos Raonic qui pourra défier ce mercredi l'Américain Sam Querrey (ATP 41), le tombeur de Novak Djokovic (ATP 1), avec la perspective d'atteindre une deuxième fois le dernier carré à Wimbledon. "C'est incroyable ce que Sam a fait. Et ce n'était pas évident de gagner le match suivant. Cela prouve qu'il est en forme. Nous avons un tennis similaire. Le service sera évidemment très important. Le vainqueur sera celui qui aura réussi à déstabiliser l'autre." (Belga)