"Je tiens avant tout à rendre hommage à Roger et Rafael qui sont de vraies légendes de notre sport", a ajouté 'Nole'. "Ce sont les deux plus grands joueurs que j'ai affronté durant ma carrière et c'est grâce à eux que je suis devenu le joueur que je suis. Ils m'ont aidé à m'améliorer sur tous les points. Quand je suis entré dans le top 10, je perdais tout le temps contre eux avant qu'un déclic ne se produise en 2011. J'ai parcouru un chemin incroyable depuis et il ne s'arrête pas ici." Déjà neuf fois vainqueur de l'Open d'Australie, le Serbe a ajouté un 6e Wimbledon à son palmarès. "Gagner Wimbledon, c'était un rêve d'enfant pour moi. Ce trophée reste spécial pour moi et je ne prends rien pour acquis. Quand j'avais 7 ans, j'essayais de construire le trophée de Wimbledon dans ma chambre avec ce qui me tombait sous la main. Pouvoir soulever six fois ce trophée, c'est tout simplement incroyable." 'Djoko' a également rendu hommage à Matteo Berrettini, son adversaire en finale qui l'a poussé dans ses derniers retranchements. "C'était plus qu'une bataille," a réagi Djokovic. "Je félicite Matteo pour l'ensemble de son tournoi. C'était un match très difficile pour moi, c'est un joueur qui frappe très fort et je l'ai senti ce dimanche. Matteo a une grande carrière devant lui et c'est juste le début pour lui." Après avoir remporté l'Open d'Australie, Roland-Garros et désormais Wimbledon, Djokovic pourrait devenir le deuxième joueur de l'ère Open (depuis 1968) à remporter les quatre tournois du Grand Chelem la même année. Seul l'Australien Rod Laver a réussi pareil exploit en 1969. Pour ce faire, 'Nole' devra remporter l'US Open, prévu du 30 août au 12 septembre. "C'est quelque chose que je pourrais envisager", a-t-il souri. "Je vais essayer d'y parvenir en tout cas. Je suis en bonne forme pour le moment et je joue bien. À ce stade de ma carrière, le plus important pour moi est de jouer mon meilleur tennis lors des tournois du Grand Chelem. J'espère que cela va continuer." (Belga)

"Je tiens avant tout à rendre hommage à Roger et Rafael qui sont de vraies légendes de notre sport", a ajouté 'Nole'. "Ce sont les deux plus grands joueurs que j'ai affronté durant ma carrière et c'est grâce à eux que je suis devenu le joueur que je suis. Ils m'ont aidé à m'améliorer sur tous les points. Quand je suis entré dans le top 10, je perdais tout le temps contre eux avant qu'un déclic ne se produise en 2011. J'ai parcouru un chemin incroyable depuis et il ne s'arrête pas ici." Déjà neuf fois vainqueur de l'Open d'Australie, le Serbe a ajouté un 6e Wimbledon à son palmarès. "Gagner Wimbledon, c'était un rêve d'enfant pour moi. Ce trophée reste spécial pour moi et je ne prends rien pour acquis. Quand j'avais 7 ans, j'essayais de construire le trophée de Wimbledon dans ma chambre avec ce qui me tombait sous la main. Pouvoir soulever six fois ce trophée, c'est tout simplement incroyable." 'Djoko' a également rendu hommage à Matteo Berrettini, son adversaire en finale qui l'a poussé dans ses derniers retranchements. "C'était plus qu'une bataille," a réagi Djokovic. "Je félicite Matteo pour l'ensemble de son tournoi. C'était un match très difficile pour moi, c'est un joueur qui frappe très fort et je l'ai senti ce dimanche. Matteo a une grande carrière devant lui et c'est juste le début pour lui." Après avoir remporté l'Open d'Australie, Roland-Garros et désormais Wimbledon, Djokovic pourrait devenir le deuxième joueur de l'ère Open (depuis 1968) à remporter les quatre tournois du Grand Chelem la même année. Seul l'Australien Rod Laver a réussi pareil exploit en 1969. Pour ce faire, 'Nole' devra remporter l'US Open, prévu du 30 août au 12 septembre. "C'est quelque chose que je pourrais envisager", a-t-il souri. "Je vais essayer d'y parvenir en tout cas. Je suis en bonne forme pour le moment et je joue bien. À ce stade de ma carrière, le plus important pour moi est de jouer mon meilleur tennis lors des tournois du Grand Chelem. J'espère que cela va continuer." (Belga)