"Ce fut une belle journée", a-t-il confié après sa qualification. "C'était un match énorme, pour lui comme pour moi. Jouer de la manière dont je l'ai fait, gérer l'événement comme je l'ai fait me procure beaucoup de satisfaction. Je trouvais que je touchais bien la balle à l'échauffement et je lui en ai fait voir de toutes les couleurs avec mon coup droit. Je suis malheureusement le dernier Britannique dans le tournoi, et c'est vrai que les attentes sont très élevées vu que je suis le n°1 national, mais c'est justement l'occasion de bénéficier d'encore plus de soutien. Et cela m'a bien aidé dans le dernier jeu, où tout le monde a pu voir que j'étais assez nerveux. Je servais pour mon premier quart de finale. Je voulais conclure." Pour son premier quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem, Cameron Norrie défiera donc David Goffin. "Je n'ai évidemment pas vu son match, mais cela a dû être une bagarre", a-t-il poursuivi. "C'est un joueur très expérimenté. Il aime bien le gazon. Ce ne sera pas évident. C'est un grand compétiteur, un très bon athlète. Il a un jeu très complet. Et il doit très bien jouer à l'heure actuelle. Une chose est sûre, il va y avoir beaucoup d'échanges. Il ne va pas me balayer du court avec son service, ce qui est positif pour moi. Ce sera très physique et un nouveau grand défi." (Belga)

"Ce fut une belle journée", a-t-il confié après sa qualification. "C'était un match énorme, pour lui comme pour moi. Jouer de la manière dont je l'ai fait, gérer l'événement comme je l'ai fait me procure beaucoup de satisfaction. Je trouvais que je touchais bien la balle à l'échauffement et je lui en ai fait voir de toutes les couleurs avec mon coup droit. Je suis malheureusement le dernier Britannique dans le tournoi, et c'est vrai que les attentes sont très élevées vu que je suis le n°1 national, mais c'est justement l'occasion de bénéficier d'encore plus de soutien. Et cela m'a bien aidé dans le dernier jeu, où tout le monde a pu voir que j'étais assez nerveux. Je servais pour mon premier quart de finale. Je voulais conclure." Pour son premier quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem, Cameron Norrie défiera donc David Goffin. "Je n'ai évidemment pas vu son match, mais cela a dû être une bagarre", a-t-il poursuivi. "C'est un joueur très expérimenté. Il aime bien le gazon. Ce ne sera pas évident. C'est un grand compétiteur, un très bon athlète. Il a un jeu très complet. Et il doit très bien jouer à l'heure actuelle. Une chose est sûre, il va y avoir beaucoup d'échanges. Il ne va pas me balayer du court avec son service, ce qui est positif pour moi. Ce sera très physique et un nouveau grand défi." (Belga)