"J'apprécie de jouer sur gazon, car je suis une joueuse assez agressive", a-t-elle raconté vendredi, alors que la WTA lui avait demandé de participer à une session d'autographes dans l'enceinte du All England Club. "Je reconnais que je ne viens pas souvent au filet, mais j'aime dicter les échanges. Je dirais que je suis une joueuse tout-terrain. Je suis en tout cas satisfaite de mon entrée en lice dans le tournoi. J'ai été assez solide lors de mes deux premiers matches. J'espère que cela va continuer. Wimbledon est mon tournoi favori et j'aimerais bien atteindre pour la première fois les huitièmes de finale..." Anett Kontaveit, qui est une grande fan de Roger Federer et adore aller au cinéma avec des amis, connaît bien Alison Van Uytvanck, pour l'avoir côtoyée depuis les juniores. La droitière de Tallinn, qui l'a déjà battue, 6-3, 6-2, l'an dernier, en qualifs au tournoi de Miami, a d'ailleurs suivi la fin de son match contre Garbine Muguruza. "J'étais encore au All England Club, car j'avais également joué tard, et j'ai regardé depuis les vestiaires", raconte-t-elle. "J'ai clairement été un peu surprise, même si je sais qu'Alison est une très bonne joueuse. Elle m'a vraiment épatée par la manière dont elle est parvenue à ôter du temps à Muguruza. Elle était très agressive et elle l'a fait beaucoup courir. Le gazon est clairement une surface qui convient à son jeu, car elle slice très bien aussi. Ce sera un match difficile et j'ai surtout envie de prendre du plaisir, sans avoir de grosses attentes, car cela ne fait qu'ajouter de la pression", sourit-elle. (Belga)

"J'apprécie de jouer sur gazon, car je suis une joueuse assez agressive", a-t-elle raconté vendredi, alors que la WTA lui avait demandé de participer à une session d'autographes dans l'enceinte du All England Club. "Je reconnais que je ne viens pas souvent au filet, mais j'aime dicter les échanges. Je dirais que je suis une joueuse tout-terrain. Je suis en tout cas satisfaite de mon entrée en lice dans le tournoi. J'ai été assez solide lors de mes deux premiers matches. J'espère que cela va continuer. Wimbledon est mon tournoi favori et j'aimerais bien atteindre pour la première fois les huitièmes de finale..." Anett Kontaveit, qui est une grande fan de Roger Federer et adore aller au cinéma avec des amis, connaît bien Alison Van Uytvanck, pour l'avoir côtoyée depuis les juniores. La droitière de Tallinn, qui l'a déjà battue, 6-3, 6-2, l'an dernier, en qualifs au tournoi de Miami, a d'ailleurs suivi la fin de son match contre Garbine Muguruza. "J'étais encore au All England Club, car j'avais également joué tard, et j'ai regardé depuis les vestiaires", raconte-t-elle. "J'ai clairement été un peu surprise, même si je sais qu'Alison est une très bonne joueuse. Elle m'a vraiment épatée par la manière dont elle est parvenue à ôter du temps à Muguruza. Elle était très agressive et elle l'a fait beaucoup courir. Le gazon est clairement une surface qui convient à son jeu, car elle slice très bien aussi. Ce sera un match difficile et j'ai surtout envie de prendre du plaisir, sans avoir de grosses attentes, car cela ne fait qu'ajouter de la pression", sourit-elle. (Belga)