"Je suis très heureuse" a-t-elle confié après sa victoire. "Je trouve que j'ai livré un match de très haut niveau. En outre, je n'avais encore jamais gagné sur ce Court N.1. Bref, je suis comblée ! Je savais que ce serait un match très difficile. C'est vrai que j'avais toujours battu Elise en Grand Chelem, mais c'est une joueuse qui ramène tellement de balles qu'il fallait que je sorte un gros match. J'ai vraiment fait du bon boulot en parvenant à garder mon service dans le premier set pour attendre l'opportunité de breaker. Et dans le deuxième set, je suis restée bien concentrée et lucide, car je savais que le match pouvait toujours tourner". Du coup, il n'y a plus de Belges en simple à Wimbledon avant la fin de la première semaine. Et c'est Madison Keys, quart de finaliste en 2015, qui affrontera lundi la Suissesse Viktorija Golubic (WTA 66), 28 ans, laquelle se retrouve pour la première fois à pareille fête dans un tournoi du Grand Chelem. "Je l'ai déjà rencontrée, mais pas sur gazon", a poursuivi Keys. "Elle connaît une bonne saison (finaliste à Lyon et à Monterrey, ndlr) et je pense que son jeu convient bien au gazon. Ce sera une adversaire difficile. Moi aussi, je trouve que mon jeu convient bien au gazon, et le fait ne pas avoir signé de grands résultats ici a été une déception. Le gazon est une surface fantastique si vous êtes à l'aise dessus. Mais si ce n'est pas, cela peut vite tourner au cauchemar. Là, je me sens bien et cela se voit dans mon tennis. J'espère que cela va continuer, mais d'abord, je vais m'offrir une bonne glace." (Belga)

"Je suis très heureuse" a-t-elle confié après sa victoire. "Je trouve que j'ai livré un match de très haut niveau. En outre, je n'avais encore jamais gagné sur ce Court N.1. Bref, je suis comblée ! Je savais que ce serait un match très difficile. C'est vrai que j'avais toujours battu Elise en Grand Chelem, mais c'est une joueuse qui ramène tellement de balles qu'il fallait que je sorte un gros match. J'ai vraiment fait du bon boulot en parvenant à garder mon service dans le premier set pour attendre l'opportunité de breaker. Et dans le deuxième set, je suis restée bien concentrée et lucide, car je savais que le match pouvait toujours tourner". Du coup, il n'y a plus de Belges en simple à Wimbledon avant la fin de la première semaine. Et c'est Madison Keys, quart de finaliste en 2015, qui affrontera lundi la Suissesse Viktorija Golubic (WTA 66), 28 ans, laquelle se retrouve pour la première fois à pareille fête dans un tournoi du Grand Chelem. "Je l'ai déjà rencontrée, mais pas sur gazon", a poursuivi Keys. "Elle connaît une bonne saison (finaliste à Lyon et à Monterrey, ndlr) et je pense que son jeu convient bien au gazon. Ce sera une adversaire difficile. Moi aussi, je trouve que mon jeu convient bien au gazon, et le fait ne pas avoir signé de grands résultats ici a été une déception. Le gazon est une surface fantastique si vous êtes à l'aise dessus. Mais si ce n'est pas, cela peut vite tourner au cauchemar. Là, je me sens bien et cela se voit dans mon tennis. J'espère que cela va continuer, mais d'abord, je vais m'offrir une bonne glace." (Belga)